NOUVELLES
19/05/2016 07:00 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Inde : le parti du Premier ministre remporte un Etat après une série de défaites électorales

Le parti au pouvoir en Inde, le Bharatiya Janata Party (BJP), a revendiqué jeudi la victoire aux élections de l'Etat de l'Assam, mettant fin à une série de défaites l'an dernier dans plusieurs autres Etats.

Le Premier ministre Narendra Modi a jugé cette victoire "historique" et promis de "répondre aux aspirations et rêves" des habitants de l'Assam, où des tensions ethniques et religieuses ainsi qu'une myriade de mouvements d'insurrection locaux ont longtemps freiné le développement.

M. Modi a un besoin crucial de remporter des victoires dans les élections d'Etats pour renforcer son poids à la chambre haute du Parlement où le BJP est minoritaire, freinant l'adoption de ses réformes. Les membres de la chambre haute sont élus par les représentants des assemblées élues de chaque Etat.

Cette victoire est un revers pour le Congrès, principal parti d'opposition. Le comptage des voix n'est pas terminé mais selon des résultats toujours partiels, le Congrès qui dirigeait l'Assam n'obtiendrait que 26 des 126 sièges de l'Assemblée de l'Etat contre 86 pour le BJP.

"Cette victoire est historique à tous les égards. Phénoménal!", a réagi le Premier ministre sur twitter.

Les sept Etats du nord-est, incluant l'Assam, revendiquent des traditions culturelles distinctes du reste du pays et abritent de nombreux mouvements séparatistes.

Narendra Modi s'est fortement impliqué dans la campagne en Assam, promettant de renforcer les droits des communautés indigènes et de sévir contre l'immigration illégale en provenance du Bangladesh voisin.

Ces immigrés sont régulièrement accusés de s'emparer de terres et de créer des tensions avec la population locale.

"Les gens en ont eu marre et voulaient du changement. C'est pourquoi ils ont voté pour le BJP et ses partenaires", a dit Sarbananda Sonowal, le candidat du BJP au poste de chef de l'exécutif de l'Etat.

M. Modi est arrivé au pouvoir en Inde il y a deux ans sur la promesse de relancer l'économie et l'investissement mais a perdu deux scrutins importants en 2015, au Bihar et à Delhi.

Dans trois autres Etats dont les résultats sont attendus ce jeudi, le Kerala et le Tamil Nadu dans le sud, et le Bengale occidental dans l'ouest du pays, le BJP est derrière de puissants partis régionaux.

La cheffe de l'exécutif du Bengale occidental, la fougueuse Mamata Banerjee, 61 ans, a revendiqué une nouvelle victoire.

Au Tamil Nadu, une autre dirigeante politique à la forte personnalité, Jayalalithaa Jayaram, a annoncé sa victoire devant des supporters en transe tandis que le Parti communiste était en tête des comptages dans le Kerala.

Le Congrès n'apparaissait en tête que dans un seul Etat, la ville côtière de Pondicherry, ancienne colonie française de moins d'un million d'électeurs.

anb/cc/ef/at/ros