NOUVELLES
19/05/2016 12:57 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Deux nouvelles médailles d'or pour Hosszu

Insatiable, la Hongroise Katinka Hosszu a remporté deux nouveaux titre dans le bassin de l'Euro-2016 de natation, jeudi à Londres, avec le 200 m 4 nages et le relais 4x200 m libre féminin.

A 3 mois des jeux Olympiques de Rio, Hosszu, surnommée la +dame de fer+ en raison du nombre d'épreuves et de succès qu'elle enchaîne lors d'une même compétition, n'a pas failli à sa réputation.

La Magyare s'est d'abord imposée sur 200 m 4 nages en 2 min 7 sec 30/100e, pour s'offrir son 4e titre d'affilée sur la distance, pour laquelle elle est également double championne du monde en titre.

Hosszu a touché la première dans une ambiance de folie alors que ses dauphines sont deux Britanniques, Siobhan-Marie O'Connor (2:09.03) et Hannah Miley (2:11.84).

Une heure plus tard, ce fut une petite déception en cédant sa couronne sur 100 m dos à la Danoise Mie Oe. Nielsen.

Nielsen a signé un chrono de 58 sec 73/100e, soit 21/100e de mieux qu'Hosszu.

A peine une heure plus tard, Hosszu s'alignait avec le relais 4x200 m libre féminin, qu'elle a conclu à toute vitesse pour offrir le titre à la Hongrie en 7 min 51 sec 63/100e, loin devant l'Espagne, 7:53.38.

"Ma tactique était de tout donner et de nager le plus vite possible mais je savais que la fin de course allait faire mal. C'est de loin ma médaille préférée sur ces championnats", a dit l'incroyable nageuse.

Hosszu a empoché 4 médailles d'or (200 m 4 nages, 400 m 4 nages, 200 m dos, 4x200 m libre) et 1 en argent (100 m dos).

Sa compatriote Boglarka Kapas a ouvert la journée sur une victoire sur 800 m nage libre (8:21.40), conservant son titre.

La Hongrie a aussi connu les honneurs chez les messieurs avec l'or de sa star Laszlo Cseh, sur 200 m papillon (1:52.91), distance sur laquelle il détient aussi le titre mondial.

Sur 200 m brasse, c'est le Britannique Ross Murdoch qui a remporté la course (2:08.33), devant le champion d'Europe 2014 et champion du monde 2015, l'Allemand Marco Koch (2:08.40).

Enfin le Français Camille Lacourt a conservé sa domination sur 50 m dos en 24 sec 77, deux jours après avoir été sacré sur 100 m dos.

sc/dmk