NOUVELLES
19/05/2016 07:28 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Canada: l'opposition accuse Trudeau de brutalité après un incident au Parlement

L'opposition conservatrice a dénoncé jeudi au Parlement canadien une "attitude arrogante et irrespectueuse" du Premier ministre canadien Justin Trudeau pour avoir empoigné la veille le bras d'un député tout en donnant involontairement un coup de coude à la poitrine d'une autre.

"J'ai commis une erreur", a reconnu Justin Trudeau en présentant ses excuses "pour deux incidents qui se sont déroulés à la chambre (mercredi)".

Le chef du gouvernement avait bondi du banc réservé aux ministres, traversé l'allée des Communes pour attraper fermement le bras du député conservateur en charge d'animer le vote de son groupe. Ce dernier, bloqué par un groupe de députés du Nouveau parti démocratique (NPD, gauche), cherchait à se faufiler pour aller rejoindre son siège, une règle préalable au vote.

C'est dans son geste que bien involontairement M. Trudeau a donné un coup de coude à la poitrine de la députée NPD Ruth Ellen Brosseau.

Aussitôt, une vive altercation a opposé le Premier ministre et le chef du NPD Thomas Mulcair près des bancs de l'opposition alors que M. Trudeau était revenu pour s'excuser auprès de Mme Brosseau, qui avait en fait quitté l'assemblée.

La députée Verte Elizabeth May a estimé sur Twitter que les deux hommes ont failli en venir aux mains.

Les propos ont été vifs. "Je l'observais alors qu'il était en train de hurler quelque chose de tellement déplacé que je ne le répèterai pas dans cette chambre", a déclaré jeudi Rona Ambrose, la leader des conservateurs.

L'opposition multipliait les manoeuvres d'obstruction afin de retarder le vote d'une motion qui aurait permis à la majorité libérale de passer par une procédure d'urgence pour voter un texte de loi controversé sur l'aide médicale à mourir.

Rona Ambrose a eu des mots très durs à l'encontre de M. Trudeau. "Il a franchi la ligne jaune, il n'avait rien à faire de ce côté de la chambre, il n'avait rien à faire où que ce soit sauf à être sur son siège", a-t-elle déclaré en dénonçant une "attitude arrogante et irrespectueuse".

Justin Trudeau a adressé ses regrets et ses excuses à la députée Brosseau. "Dans ma hâte, je n'ai pas prêté attention (...) et je suis entré en contact avec la députée, ce que je regrette profondément et je lui présente des excuses sans réserve pour ce qui n'aurait jamais dû arriver".

M. Trudeau a indiqué qu'il accepterait la décision du comité des Communes chargé d'enquêter sur ces incidents.

mbr/bdx