NOUVELLES
19/05/2016 06:49 EDT | Actualisé 19/05/2016 07:05 EDT

Bayer confirme son intérêt pour Monsanto

Wheat grows in a test field at Oregon State University (OSU) in Corvallis, Oregon, U.S., Friday, June 7, 2013. Several plant scientists questioned conclusions Monsanto Co. drew from its investigation of an escaped gene-altered wheat variety and said there is still a risk that rogue grain is in the seed supply. Photographer: Natalie Behring/Bloomberg via Getty Images
Getty
Wheat grows in a test field at Oregon State University (OSU) in Corvallis, Oregon, U.S., Friday, June 7, 2013. Several plant scientists questioned conclusions Monsanto Co. drew from its investigation of an escaped gene-altered wheat variety and said there is still a risk that rogue grain is in the seed supply. Photographer: Natalie Behring/Bloomberg via Getty Images

Le groupe de chimie-pharmacie allemand Bayer a confirmé jeudi de premières discussions avec le groupe de biotechnologies américain Monsanto à propos d'une fusion, sans que pour l'heure aucun accord ferme n'ait été trouvé.

"Les dirigeants de Bayer ont récemment rencontré les responsables de Monsanto pour discuter en privé d'une acquisition négociée de Monsanto", indique le groupe allemand dans un communiqué. Monsanto, de son côté, a confirmé avoir reçu "une offre non ferme et non sollicitée de la part de Bayer" qu'il étudie actuellement.

"Il n'y a aucune certitude qu'une transaction aura bien lieu et dans quels termes", insiste Monsanto. Bayer, lui, indique qu'il communiquera davantage "quand ce sera approprié".

Une telle fusion donnerait naissance à un géant dans le secteur des pesticides et des cultures OGM. Elle confirmerait également la consolidation s'opérant dans le secteur avec la fusion en cours des américains Dow Chemical et DuPont et celle du suisse Syngenta avec le chinois ChemChina. Syngenta avait au préalable rejeté les avances de Monsanto.

Ces discussions avaient été dévoilées dans la nuit de mercredi à jeudi par le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier. Des rumeurs relayées par Bloomberg News avaient déjà circulé la semaine dernière à ce sujet faisant s'envoler l'action Monsanto et pesant au contraire sur celle de Bayer. Des bruits d'une éventuelle fusion de Monsanto avec un autre allemand, le géant BASF, avaient également couru sans jamais être confirmés.

Voir aussi:

Galerie photo Les grandes acquisitions et fusions dans le monde Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter