NOUVELLES
19/05/2016 05:29 EDT | Actualisé 20/05/2017 01:12 EDT

Angleterre: qui est Tony Xia, le nouveau patron chinois d'Aston Villa?

Inconnu il y a encore quelques jours, le nouveau propriétaire d'Aston Villa, Tony Xia, qui s'est engagé dans le monde du football à la suite d'autres grands patrons chinois, est un homme d'affaires bardé de diplômes aux apparentes connexions politiques.

Tony Xia (dont le nom chinois est Xia Jiantong) et son conglomérat privé Recon étaient inconnus à l'étranger avant le rachat mercredi pour quelque 78 millions d'euros de l'équipe de Birmingham, reléguée en deuxième division anglaise après une catastrophique saison 2015-2016.

Natif de la province du Zhejiang (est), berceau de nombreuses entreprises privées en Chine, Xia, âgé de 41 ans (ou de 39 selon les sources) règne sur un vaste empire industriel, présent dans la santé, les nouvelles énergies, les services financiers et le tourisme.

Avant lui, de richissimes entrepreneurs chinois avaient déjà investi des sommes folles dans le football, en Chine comme à l'étranger, donnant corps au rêve du président Xi Jinping que le pays organise, puis un jour remporte une Coupe du monde.

- Bachelier à 14 ans -

Recon, l'entreprise de Tony Xia, se félicite d'ailleurs d'avoir accueilli le dirigeant en 2005: une photo publiée sur le site internet du groupe montre M. Xi, alors N.1 du Parti communiste dans le Zhejiang, en visite dans l'entreprise.

D'autres clichés témoignent également de la venue sur des sites du groupe de l'actuel Premier ministre Li Keqiang, et de Zhang Dejiang, un autre homme politique de premier plan. M. Xia ne figure toutefois sur aucune de ces photos, et l'AFP n'a pu retrouver aucune information indépendante corroborant ces trois visites.

L'une des filiales de Recon, Lotus Health Group -- qui se revendique comme étant le deuxième producteur mondial de glutamate de sodium, un additif alimentaire -- a perdu 78 millions de dollars en 2015, selon un communiqué du groupe à la Bourse de Shanghai, où il est coté.

"La vie est un marathon et édifier une entreprise est également une course d'endurance", avait déclaré Tony Xia sur les réseaux sociaux l'an passé.

Bachelier à 14 ans, le magnat a nourri son amour du football en jouant au poste d'attaquant durant ses études supérieures, entamées à l'Université de sylviculture de Pékin, où il a suivi un cursus de paysagiste.

- 'Exagérations' -

Tony Xia a ensuite étudié dans de prestigieuses universités américaines (Harvard, MIT) et britannique (Oxford), selon Aston Villa. L'homme est par ailleurs écrivain, et auteur d'un livre sur l'urbanisme.

Mais son impressionnant parcours et sa précocité ont suscité une controverse.

Fang Zhouzi, célèbre blogueur chinois connu pour sa traque des mensonges des personnalités, avait remis en doute certains reportages attribuant à Tony Xia le titre de "plus jeune professeur de l'histoire de Harvard".

En réponse, le magnat avait rejeté la faute sur les médias, dénonçant leurs "exagérations", et assurant alors n'avoir été que l'assistant d'un professeur.

Tony Xia est le dernier grand patron chinois à répondre à l'appel de Xi Jinping à développer le football.

Le groupe Wanda, propriété du milliardaire Wang Jianlin, possède 20% de l'Atletico Madrid (finaliste de la Ligue des champions) et, depuis peu, est l'un des principaux sponsors de la Fifa.

Un consortium de fonds d'investissement étatiques menés par China Media Capital avait également acquis en décembre 13% des parts de Manchester City. Xi Jinping lui-même avait inclus le club anglais dans sa visite d'Etat en Grande-Bretagne en 2015, posant pour un mémorable "selfie" avec le joueur argentin Sergio Agüero.

Aston Villa a connu une saison 2015-2016 chaotique, avec trois uniques victoires en 38 matches de championnat.

Le rêve de Tony Xia, selon un communiqué, est de ramener le club en Premier League et d'y terminer "dans les six premières places".

bxs/ehl/jug/mam