NOUVELLES
18/05/2016 21:31 EDT | Actualisé 19/05/2017 01:12 EDT

5 manifestants arrêtés à Hong Kong lors d'une visite d'un responsable chinois

Le leader étudiant Joshua Wong, figure du mouvement prodémocratie de Hong Kong, et quatre militants ont été arrêtés jeudi après avoir couru sur une autoroute pour tenter d'intercepter le convoi transportant le numéro trois chinois.

Cet incident est survenu le dernier jours de la visite de Zhang Dejiang, président de l'Assemblée nationale populaire (ANP, Parlement chinois), plus haut responsable chinois à se rendre depuis quatre ans dans l'ex-colonie britannique.

Cette visite se déroule au milieu d'un impressionnant dispositif policier et les militants du mouvement prodémocratie ont été tenus à l'écart du parcours officiel.

Les frustrations sont grandes à Hong Kong depuis l'échec du mouvement de masse en faveur de la démocratie de l'automne 2014.

Les cinq manifestants ont couru sur une autoroute de l'est de Hong Kong qui avait été évacuée pour laisser place au convoi de M. Zhang. Joshua Wong brandissait une pancarte appelant à "l'autodétermination".

Les manifestants, pourchassés par les policiers, ont été arrêtés avant l'arrivée du convoi officiel.

Tous les manifestants sont membres de Demosisto, nouveau parti crée par le leader étudiant.

Dans une vidéo publiée sur la page Facebook de Demosisto, on voit les cinq personnes pourchassées par des policiers qui les mettent à terre.

Le parti a confirmé l'arrestation de cinq de ses membres.

La police n'a fait aucun commentaire.

Le but officiel de la visite du dirigeant chinois était une conférence économique.

Mais ce déplacement était aussi pour lui une occasion de prendre la température d'une métropole de plus en plus divisée sur l'attitude à adopter face au géant chinois, et d'évaluer si Pékin doit soutenir l'impopulaire Leung Chun-ying pour un second mandat de chef de l'exécutif hongkongais.

Hong Kong bénéficie depuis sa rétrocession en 1997 d'une "large autonomie" et jouit théoriquement jusqu'en 2047 de libertés inconnues ailleurs en Chine.

Mais les angoisses d'une partie de la population ont été exacerbées par ce qui est perçu comme l'ingérence croissante de Pékin dans les affaires locales, y compris la disparition de cinq libraires qui ont refait surface ensuite en Chine.

at/lm/ev/jh

FACEBOOK