NOUVELLES
18/05/2016 07:07 EDT | Actualisé 19/05/2017 05:12 EDT

Nokia annonce son retour dans les téléphones intelligents et tablettes

Dado Ruvic / Reuters
A man holding a Nokia Lumia 820 phone is seen through a Nokia logo with a background displaying Android logos on a LCD screen in the central Bosnian town of Zenica in this photo illustration taken February 25, 2014. REUTERS/Dado Ruvic (BOSNIA AND HERZEGOVINA - Tags: SCIENCE TECHNOLOGY RELIGION)

L'ancien numéro un mondial des téléphones portables Nokia a annoncé mercredi que sa marque, abandonnée par l'américain Microsoft, allait faire son retour sur le marché des téléphones intelligents et des tablettes.

Le groupe finlandais, maintenant spécialisé dans les équipements et services pour opérateurs télécoms, ne prend aucun risque financier dans cette aventure. Il met à disposition les droits sur sa marque et des brevets à une société finlandaise nouvellement créée, HMD Global.

Nokia "ne fera pas d'investissement financier et ne détiendra de parts dans HMD", a-t-il précisé, à propos de cette entreprise qui appartient à "des investisseurs" dont le nom n'a pas divulgué.

Après avoir fait en 2011 le pari de s'allier à Microsoft et à l'environnement Windows Mobile, la marque Nokia prendra un tournant en ralliant la plateforme Android du géant américain d'internet Google.

Nokia est aujourd'hui une marque de téléphones portables 2G, à la manière du Nokia 215 lancé en janvier 2015, conçu comme un quasi-smartphone à très bas coût.

Le dernier produit haut de gamme de la marque était la tablette N1, vue avec curiosité par les spécialistes dans un marché où le finlandais n'était plus attendu, mais passée inaperçue auprès des consommateurs.

Microsoft a annoncé dans un communiqué séparé qu'il vendait pour 350 millions de dollars cette activité de téléphones de base à HMD Global et au chinois Foxconn (groupe Hon Hai).

L'américain continuera à fabriquer ses smartphones, commercialisés sous la marque Lumia.

Les téléphones portables ont fait la renommée de Nokia, numéro un mondial pendant 14 ans jusqu'à 2012. Mais le finlandais avait raté le tournant du smartphone, alors que l'iPhone d'Apple connaissait un succès fulgurant dès son lancement en 2007.

Voir aussi:

Galerie photo Les cabines téléphoniques revisitées Voyez les images