NOUVELLES
17/05/2016 07:57 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

Un extrémiste juif sera libéré en juin après 10 mois de détention (ONG)

Les autorités israéliennes vont libérer début juin une figure de la mouvance radicale juive détenue sans procès depuis août 2015 comme un inspirateur présumé de violences contre des Palestiniens ou des chrétiens, a indiqué mardi l'association Honenu qui le défend.

"Le parquet a annoncé mardi au tribunal que la détention administrative de Meir Ettinger ne serait pas prolongée et qu'il serait libéré le 1er juin", affirme Honenu dans un communiqué.

L'avocat de Honenu, Yuval Zemer, a salué cette prochaine libération mais a déploré "qu'en Israël en 2016, un homme puisse être emprisonné pendant dix mois uniquement en raison de ses opinions politiques".

Meïr Ettinger avait été arrêté en août 2015 après un évènement qui avait fait grand bruit: l'incendie attribué à des extrémistes juifs qui avait coûté la vie à un bébé de 18 mois brûlé vif dans la maison familiale le 31 juillet 2015 à Douma, en Cisjordanie occupée.

Les parents du nourrisson avaient succombé à leurs blessures les semaines suivantes.

Meïr Ettinger avait été arrêté à l'époque en raison de ses activités au sein d'une organisation juive extrémiste et n'a pas été formellement associé à l'incendie de Douma lui-même.

Le gouvernement israélien a affirmé sa détermination à traiter l'affaire de Douma avec la même vigueur que les attentats anti-israéliens et a sévi contre les milieux radicaux juifs. Meïr Ettinger fait partie d'un petit nombre qui ont été placés en détention administrative.

La détention administrative est un régime extrajudiciaire controversé permettant de détenir quelqu'un pendant une durée illimitée sans inculpation ni procès.

Les autorités israéliennes n'ont appliqué la mesure de détention administrative à des extrémistes juifs qu'en de très rares occasions au cours des dix dernières années alors qu'elles l'emploient fréquemment contre les Palestiniens.

La mouvance à laquelle est soupçonné d'appartenir Meïr Ettinger est composée de jeunes gens animés d'une vision messianique aspirant à la restauration - y compris sur le territoire de la Cisjordanie - des royaumes anciens de Judée et d'Israël placés sous la règle de la Torah.

Pour eux, la terre sainte juive est profanée par les "idolâtres" comme les chrétiens, avec la complicité du gouvernement qui autorise leur présence et dont ces extrémistes ne reconnaissent pas l'autorité.

En janvier, la justice israélienne avait inculpé deux Israéliens, dont un mineur, de meurtres et de complicité de meurtres pour l'incendie de Douma.

mib/lal/vl