NOUVELLES
17/05/2016 03:20 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

Procès de l'attentat de 2015 à Bangkok: un accusé dénonce des mauvais traitements

Un Chinois ouïghour soupçonné d'un attentat meurtrier en août 2015 à Bangkok a dénoncé mardi à son procès des mauvais traitements en détention.

A son arrivée au tribunal, entravé et la tête rasée, Bilal Mohammed, le poseur de bombe présumé, a lancé aux journalistes, en anglais, visiblement en détresse: "Je suis un être humain".

Ensuite, lors de l'audience, via son traducteur, il a accusé ses geôliers thaïlandais de le battre et de lui refuser de la nourriture halal.

"Je ne peux pas manger. Et ils se moquent de moi quand je prie", a-t-il lancé devant la cour.

Les représentants des autorités thaïlandaises rejettent toute accusation de torture. L'accusé a assuré par le passé qu'il avait confessé sous la torture et plaide aujourd'hui non coupable.

Bilal Mohammed, identifié également sous le nom d'Adem Karadag, et son co-accusé Yusufu Mieraili sont jugés devant le tribunal militaire de Bangkok, avec des audiences éparses depuis des mois.

Ces deux Chinois de l'ethnie turcophone musulmane ouïghoure rejettent les charges de meurtres avec préméditation et possession d'armes illégales.

Le 17 août 2015, cette attaque sans précédent en Thaïlande avait fait 20 morts, dans un lieu connu pour être fréquenté par des touristes chinois, faisant craindre une attaque inédite hors de Chine de la minorité ouïghoure.

Cet attentat était survenu un mois après l'expulsion vers la Chine d'une centaine d'Ouïghours par la Thaïlande, suscitant un concert de critiques internationales, soulignant les risques encourus.

La police thaïlandaise a été critiquée pour ses hésitations à désigner clairement la piste ouïghoure, de crainte d'indisposer Pékin en rappelant que ses problèmes intérieurs pouvaient déborder hors de ses frontières.

D'après sa défense, Bilal Mohammed est un Ouïghour chinois installé en Turquie et Mieraili possède un passeport chinois mentionnant son appartenance à l'ethnie ouïghoure.

tp-apj-dth/nos/alc