NOUVELLES
17/05/2016 18:01 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

Opération médiatique post-victoire pour Leicester en Thaïlande

L'équipe de Leicester, vainqueur surprise du Championnat d'Angleterre, a entamé mercredi en Thaïlande une tournée médiatique dans le pays du propriétaire de leur club.

L'entraîneur Claudio Ranieri, le capitaine Wes Morgan et le gardien Kasper Schmeichel se sont prêtés au jeu dès leur descente d'avion, devant des dizaines de caméras, acceptant guirlandes de fleurs et se fendant d'une salutation traditionnelle thaïe.

Quelques dizaines de fans matinaux les ont accueillis en scandant "Leicester City".

Manquaient à l'appel des stars de l'équipe comme Jamie Vardy ou Riyad Mahrez.

Les propriétaires thaïlandais de Leicester City se sont engagés début mai à résister à toute pression de vendre les joueurs qui ont permis aux Foxes de devenir le plus improbable champion de l'histoire du foot anglais.

Le rachat de Leicester par Vichai Srivaddhanaprabha, roi des duty-free en Thaïlande, date de 2010 et celui-ci est loué pour sa gestion intelligente du club et l'embauche de Claudio Ranieri comme entraîneur.

Mais le club devra faire oublier à ses fans thaïlandais une sulfureuse affaire de "sex-tape" lors de sa dernière visite en 2015.

Un tabloïd anglais fait ses choux gras d'une vidéo prise par trois joueurs de Leicester depuis licenciés, dont James Pearson, le fils de l'entraîneur de l'époque, Nigel Pearson. Sur cette sex-tape, les joueurs filment leurs ébats sexuels avec plusieurs Thaïlandaises.

On entend aussi sur l'enregistrement - largement diffusé en Thaïlande - des ricanements et, surtout, des commentaires grossiers et racistes des joueurs sur les Thaïlandaises et leurs "yeux bridés".

Cette affaire avait été catastrophique en terme d'images pour le club et pour son propriétaire. Membre de l'élite conservatrice du pays, le magnat voyait cette tournée comme une chance de faire connaître son équipe aux Thaïlandais, accros du foot anglais.

bur-dth/we