NOUVELLES
17/05/2016 05:45 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

Le CIO découvre 31 nouveaux cas de dopage datant des JO de Pékin

Le Comité international olympique (CIO) a réanalysé 454 échantillons des Jeux de Pékin, en 2008, et a repéré 31 nouveaux cas de dopage. Il pourrait empêcher ces athlètes d'aller à Rio.

C'est ce qu'a expliqué le président du CIO Thomas Bach, mardi, à l'issue d'une séance spéciale du comité exécutif.

« C'est un coup puissant porté aux tricheurs. Nous ne les laisserons pas gagner. »

Le CIO attend aussi les résultats de 250 échantillons prélevés lors des Jeux de Londres (2012).

Les 31 athlètes proviennent de 6 sports et de 12 pays. Le CIO a décidé mardi à l'unanimité d'entamer immédiatement une procédure, et d'informer les 12 comités olympiques nationaux concernés.

Et la Russie?

Au sujet de la controverse entourant le laboratoire antidopage de Sotchi, le CIO a demandé à l'Agence mondiale antidopage (AMA) de mener une enquête approfondie concernant les allégations de corruption portées à l'encontre du laboratoire de Sotchi.

Le CIO, pour sa part, donnera pour instruction au laboratoire antidopage de Lausanne, où les échantillons prélevés lors des Jeux de 2014 sont stockés pendant dix ans, de procéder en collaboration avec l'AMA à leur analyse avec les moyens les plus efficaces et les plus modernes à disposition.

Le CIO a d'ores et déjà demandé au Comité olympique russe de déployer tous ses efforts pour assurer la totale coopération de la partie russe dans l'enquête de l'AMA.

Le CIO a placé son directeur médical et scientifique à la disposition de l'AMA pour les besoins de son enquête. Sur la base du résultat de celle-ci, le CIO prendra des mesures rapides.

« Toutes ces mesures montrent une fois de plus que les dopés n'ont nul endroit où se cacher, a précisé le président du CIO. Les nouvelles analyses des échantillons de Pékin et de Londres, et les mesures que nous prenons en réponse aux inquiétantes allégations portées à l'encontre du laboratoire de Sotchi constituent une nouvelle étape majeure dans la lutte menée pour protéger les athlètes intègres, indépendamment du sport ou du pays concerné. »

La protection des athlètes intègres est un thème central de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique.