BIEN-ÊTRE
17/05/2016 10:02 EDT | Actualisé 17/05/2016 10:02 EDT

La collection de Beyoncé serait faite par des travailleurs exploités

Selon ce que rapporte The Sun, la ligne de Beyoncé, Ivy Park, serait faite par des travailleurs payés moins de 80 sous par jour dans des conditions de misère.

« Les couturières frappées par la pauvreté », d’après The Sun, produisent la collection dans les usines de MAS Holdings, au Sri Lanka.

« Ça leur coûterait plus d’un mois de salaire pour se payer les leggings à 120$ de Beyoncé », rapporte l’article.

Selon la publication, les femmes qui travaillent à l’usine « ne peuvent se permettre que des pensions pour vivre et travaillent plus de 60 heures par semaine pour joindre les deux bouts ».

Des militants affirment que les femmes sont traitées comme des esclaves et demandent que le salaire minimum soit haussé à 43 000 roupies, soit un peu plus de 300$ par mois.

Par contre, comme le salaire minimum dans la région est de 13 500 roupies, les usines n’enfreignent aucune loi.

Galerie photo La collection Ivy Park de Beyoncé Voyez les images