NOUVELLES
17/05/2016 07:55 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

La 10e étape du Giro à Ciccone, le rose à Jungels

Le jeune grimpeur italien Giulio Ciccone a enlevé mardi, à Sestola, la dixième étape du Tour d'Italie, marquée par l'abandon de l'un des favoris, l'Espagnol Mikel Landa.

Le Luxembourgeois Bob Jungels (Etixx-QuickStep) a endossé le maillot rose après cette exigeante étape de moyenne montagne, au départ de Campi Bisenzio. Il est le premier coureur de son pays en tête du Tour d'Italie depuis plus d'un demi-siècle (Charly Gaul en 1959).

Ciccone, qui court pour l'équipe Bardiani, a distancé ses derniers compagnons d'échappée (Pirazzi, Cunego) à 13 kilomètres de l'arrivée.

Sur la ligne, le coureur de 21 ans a devancé le Russe Ivan Rovny de 42 secondes et le Colombien Darwin Atapuma de 1 min 20 s.

L'Italien Gianluca Brambilla, qui portait le maillot rose, a été en difficulté dans l'avant-dernière ascension, un col classé en première catégorie. Il est revenu dans le groupe des favoris pour mener la chasse derrière le Costaricain Andrey Amador avant d'être distancé dans les trois derniers kilomètres.

Brambilla a laissé son maillot à son coéquipier Bob Jungels, désormais premier au classement provisoire avec 26 secondes d'avance sur Amador. L'Espagnol Alejandro Valverde, 3e, pointe à 50 s, à égalité avec le Néerlandais Steven Kruijswijk. L'Italien Vincenzo Nibali est à 52 s.

Landa, 3e du Giro l'an passé, a été lâché dès le premier col. À la dérive, pointé à plus de six minutes malgré l'aide de deux équipiers (Nieve, Lopez), le Basque a abandonné au 65e km. L'équipe Sky a, par la suite, expliqué qu'il souffrait d'une gastro-entérite virale.

Mercredi, la 11e étape mènera les coureurs de Modène à Asolo sur 227 km, avec un petit mur (2900 m à 7,8 %) situé au seuil des 20 derniers kilomètres.