NOUVELLES
17/05/2016 05:27 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

JO 2008: de nouveaux tests antidopage ont permis d'établir 31 cas de dopage

LAUSANNE, Suisse — Le Comité international olympique (CIO) a déclaré que de nouveaux tests antidopage menés sur des échantillons récoltés aux Jeux d'été de Pékin, en 2008, ont permis de déterminer 31 nouveaux cas de dopage dans six disciplines.

Le CIO a lancé des procédures disciplinaires contre ces athlètes, pour l'instant non identifés, qui proviennent de 12 pays.

Ces échantillons étaient entreposés au laboratoire de Lausanne, en Suisse, du CIO. Les tests ont été menés avec des méthodes améliorées sur les échantillons d'athlètes qui devraient prendre part aux Jeux olympiques d'été de Rio de Janeiro, du 5 au 21 août.

Le CIO a indiqué que «tous ces athlètes contrevenant aux règles antidopage ne pourront pas prendre part aux Jeux (de Rio)».

De plus, 250 échantillons d'athlètes des Jeux de Londres, en 2012, ont été soumis à de nouveaux tests, dont les résultats seront connus sous peu. Le comité entreprendra une nouvelle ronde de tests sur les médaillés des JO de Pékin et Londres.

Le CIO a également indiqué que des échantillons des Jeux d'hiver de Sotchi, en 2014, seront soumis à de nouvelles analyses.