NOUVELLES
17/05/2016 11:15 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

France: quatre Ukrainiens inculpés pour avoir convoyé en voilier des migrants vers la Grande-Bretagne

Quatre Ukrainiens ont été mis en examen (inculpés) mardi à Rennes (ouest de la France) et placés en détention provisoire pour avoir mis sur pied un réseau d'immigration clandestine vers la Grande-Bretagne, a-t-on appris de source judiciaire.

Ce réseau acheminait les migrants clandestins à bord de voiliers de plaisance loués dans différents ports français.

La police avait d'abord fait état de cinq arrestations, un chiffre corrigé par le parquet de Rennes.

Les quatre personnes inculpées -deux skippers et deux organisateurs présumés- avaient été interpellées vendredi sur la côte bretonne, "alors qu'elles organisaient le passage de sept ressortissants eux aussi ukrainiens", a précisé dans un communiqué le procureur Nicolas Jacquet.

Interpellés en même temps, les sept migrants ukrainiens, qui se trouvaient à bord d'un voilier utilisé par la filière, ont été relâchés avec une obligation de quitter le territoire français.

"Cette filière d'immigration utilisait un mode opératoire assez inhabituel et relativement coûteux, puisqu'un passage coûtait environ 6 à 7.000 euros", a expliqué le patron de l'Office central pour la répression de l'immigration irrégulière, Julien Gentile.

Les Ukrainiens, qui désiraient s'installer en Grande-Bretagne, utilisaient des visas de tourisme pour voyager en voiture depuis l'Ukraine jusqu'en France, où ils étaient pris en charge pour la traversée en voilier vers le Royaume-Uni.

Au total, les enquêteurs estiment que plus d'une vingtaine de bateaux ont été loués par les passeurs qui opéraient "en tant que skippers, coskippers ou convoyeurs".

Le réseau, repéré depuis mi-2014 par les douaniers, avait mis son activité en veille en septembre 2015 après le contrôle d'un voilier et l'interpellation des migrants à son bord. Mais, en 2016, les passeurs ont acquis un bateau, amarré à Saint-Quay-Portrieux, dans le nord de la Bretagne. C'est la mise sous surveillance de ce voilier par les policiers qui a permis l'interpellation des passeurs vendredi.

En décembre dernier, cinq organisateurs d'un réseau majoritairement français de convoyage par bateau de migrants albanais de la France vers l'Angleterre avaient été condamnés à Rennes à cinq ans de prison ferme. Treize autres personnes, parmi lesquelles des skippers, avaient écopé de peines allant de six mois avec sursis à 18 mois de prison ferme.

pta-mcl/axt/mw/lsb/fjb