NOUVELLES
17/05/2016 01:53 EDT | Actualisé 18/05/2017 01:12 EDT

Actelion: homologation de l'Uptravi dans l'Union Européenne

Le laboratoire suisse Actelion a annoncé mardi qu'il a obtenu le feu vert de la Commission Européenne pour l'Uptravi, un de ses nouveaux médicaments pour l'hypertension artérielle pulmonaire sur lequel il mise pour assurer sa croissance.

La Commission Européenne a donné son autorisation à ce médicament, également appelé selexipag, pour les patients adultes atteints des phases deux et trois de la maladie, soit en combinaison avec deux autres types de thérapies, soit en monothérapie, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Cette autorisation s'est basée sur une étude de phase III, menée auprès de 1.156 patients, qui a démontré que le risque de complications ou de décès pour toute cause était réduit de 40%.

La commercialisation de ce traitement devrait commencer dans un avenir proche, a précisé Actelion.

L'Uptravi est un des deux médicaments sur lesquels le groupe compte pour prendre le relais du Tracleer, son médicament phare qui est désormais exposé à la concurrence des médicaments génériques.

Il se distingue de l'Opsumit, un autre traitement pour l'hypertension artérielle pulmonaire homologué dans l'Union Européenne depuis décembre 2013, par le fait qu'il est administré par voie orale, sous forme de comprimé.

A 9H28 GMT, le titre s'apprécie de 0,32% à 156,40 francs suisses alors que le SMI, l'indice des valeurs phares de la place suisse, gagne 0,24%.

Cette homologation était déjà attendue dans la mesure où le comité des médicaments à usage humain, une instance de l'Union Européenne chargée d'émettre des recommandations pour les médicaments qui peuvent y être commercialisés, s'était déjà prononcé en sa faveur, a pointé Stefan Schneider, analyste chez Vontobel, dans un commentaire boursier.

L'analyste estime le potentiel de chiffre d'affaires à 167 millions de francs suisses (150 millions d'euros) en 2016 et à 1,7 milliard de francs suisses à son pic de ventes.

Au premier trimestre, ce médicament qui est autorisé aux États-Unis depuis décembre 2015, a dégagé des ventes de 35 millions.

noo/gca/ros

ACTELION

VONTOBEL HOLDING AG