NOUVELLES
16/05/2016 11:25 EDT | Actualisé 16/05/2016 11:25 EDT

L'ex-maire Michael Applebaum se dit incapable d'obtenir la confiance du public

Christinne Muschi / Reuters
Montreal mayor Michael Applebaum is surrounded by media as he leaves the Surete du Quebec headquarters following his arrest in Montreal, June 17, 2013. Applebaum was arrested at his home Monday morning and was charged with 14 offences including breach of trust, fraud, municipal corruption, conspiracy and receiving secret commissions, according to the head of the anti-corruption team, Robert Lafreniere. REUTERS/Christinne Muschi (CANADA - Tags: CRIME LAW POLITICS)

De retour devant le tribunal lundi matin, l'ex-maire de Montréal Michael Applebaum s'est présenté comme victime, affirmant avoir de la difficulté à vivre de sa profession d'agent immobilier indépendant et d'obtenir la confiance des gens en raison des accusations qui pèsent contre lui.

M. Applebaum a été le maire de l'arrondissement Notre-Dame-de-Grâce/Côte-des-Neiges et a été arrêté en 2013 pour des gestes qu'il aurait commis entre 2000 et 2012.

Au palais de justice de Montréal, l'ex-politicien a affirmé que les accusations déposées contre lui le placent dans une position délicate dans la mesure où il est déjà considéré comme coupable par le public, dit-il.

Il dénonce aussi le traitement médiatique dont il fait l'objet, affirmant que sa vie est étalée dans les médias à chaque fois qu'une date de retour devant le tribunal approche.

M. Applebaum a indiqué avoir d'autres projets, qui n'ont toutefois pas été dévoilés, mais dit être incapable d'obtenir des prêts de banques ou attirer des investisseurs en raison des accusations auxquelles il fait face.

Galerie photo L'arrestation d'Applebaum vue par la presse mondiale Voyez les images