16/05/2016 12:05 EDT | Actualisé 17/05/2016 05:19 EDT

Mythes et réalités du Recensement de 2016

Astronaut Images via Getty Images
Man paying bills on laptop at coffee table

L’année 2016 est une année de recensement. Depuis le début du mois de mai, Statistique Canada mène une vaste opération destinée à dresser un portrait exact de la population canadienne. L’interprétation des résultats du recensement est essentielle à la planification des services publics tels que les soins de santé et le transport en commun.

En dépit des avantages que leur procure ce geste, certaines personnes hésitent à compléter leur questionnaire, par crainte de divulguer des informations confidentielles ou parce qu’ils ne savent tout simplement pas à quoi il sert. C’est pourquoi nous avons conçu le petit quiz que voici, en collaboration avec Statistique Canada, dans le but de dissiper les principales idées erronées au sujet du recensement. Êtes-vous prêts?

Vrai ou faux? Le recensement est facultatif, donc je n’ai pas besoin d’y participer.

FAUX. En vertu de la Loi sur la statistique, tous les résidents du Canada sont tenus de participer au recensement, que ce soit en complétant le questionnaire court ou le questionnaire détaillé. Vous devez dénombrer toutes les personnes habitant votre foyer, y compris vos enfants ou parents.

Les données régionales ainsi recueillies permettent d’ajuster les programmes de pensions et de déterminer quels sont les endroits les plus appropriés pour fournir des services en anglais ou en français, entre autres choses. La répartition de la population a également un effet sur la répartition des ressources budgétaires.

Vrai ou faux? Les informations que je soumets seront accessibles au grand public.

FAUX. En vertu de la Loi sur la statistique, toutes les informations recueillies dans le questionnaire court ou détaillé doivent demeurer strictement confidentielles. Statistique Canada ne divulguera aucune donnée de nature personnelle. Des informations générales, comme la moyenne d’âge et l’échelle de revenus, seront toutefois publiées sans que votre nom n’y soit jamais rattaché.

Vrai ou faux? Je dois m’abstenir de remplir le questionnaire si je vis à l’étranger

FAUX. Bien que la plupart des renseignements proviennent de résidents habitant sur le territoire canadien, certains sont également fournis par des ressortissants canadiens étudiant ou travaillant à l’étranger. Si vous êtes un membre des Forces armées canadiennes en mission dans un autre pays, par exemple, vous devez tout de même compléter le questionnaire électronique. Il en va de même pour les parents dont les enfants étudient dans une université éloignée, lorsque ces derniers prévoient rentrer au bercail une fois la session terminée. Ces enfants doivent être considérés comme habitant le foyer de leurs parents.

En fin de compte, mieux connaître le mode de vie des Canadiennes et Canadiens nous permet de bénéficier de meilleurs services.

Le temps est venu de participer au Recensement de 2016. La procédure est simple et confidentielle, et les informations que vous fournirez aideront à prendre des décisions concernant votre milieu de vie. Veuillez compléter votre questionnaire en ligne à l’adresse recensement.gc.ca.