NOUVELLES
15/05/2016 10:25 EDT | Actualisé 16/05/2016 06:39 EDT

Max Verstappen passe à l'histoire de la Formule Un (VIDÉO)

Le Néerlandais Max Verstappen est devenu, à l'âge de 18 ans, le plus jeune pilote de l'histoire à signer une victoire lors d'une épreuve de Formule Un, remportant le Grand Prix d'Espagne dimanche.

Le pilote Red Bull a tiré avantage d'un accrochage survenu dès le premier tour entre les coéquipiers Mercedes Lewis Hamilton et Nico Rosberg, et il a tenu le coup.

Ce triomphe survient quelques jours après que les dirigeants de Red Bull eurent procédé à un changement de pilotes, en faisant graduer Verstappen au sein de leur écurie pendant qu'ils reléguaient Daniil Kvyat chez Toro Rosso.

Verstappen est aussi devenu le premier pilote originaire des Pays-Bas à remporter une étape de Formule Un. Son père, Jos Verstappen, n'a jamais fait mieux qu'une troisième place durant sa carrière en F1, entre 1994 et 2003.

«C'est une grande surprise. Je ne m'y attendais pas!, s'est exclamé Verstappen. Je ne pouvais croire que je menais la course. Aujourd'hui, tout a bien fonctionné. C'est incroyable!»

Kimi Raikkonen, sur Ferrari, s'est classé deuxième devant son coéquipier Sebastian Vettel. Daniel Ricciardo, également sur Red Bull, a terminé au quatrième échelon.

Hamilton a amorcé la course de la position de tête mais a été doublé par Rosberg au départ.

Lorsque le Britannique a tenté de reprendre la première place, il semble avoir été bloqué par son coéquipier, et les deux voitures se sont accrochées au moment d'aborder le virage numéro 4.

Après l'accrochage, Verstappen occupait la deuxième position derrière Ricciardo, mais s'est hissé en tête après une première ronde de passage aux puits avec moins de 25 tours à compléter. Il y est demeuré jusqu'à la fin malgré une attaque tardive de Raikkonen, qui a terminé à moins d'une seconde du vainqueur.

"Max Verstappen, tu as gagné une course, c'est fantastique!", a lancé le principal propriétaire de Red Bull, Christian Horner, par l'entremise de la radio d'équipe après que le jeune pilote eut franchi la ligne d'arrivée.

"Quel remarquable début! Fantastique! Merveilleuse, merveilleuse besogne!"

"Une manoeuvre inutile"

L'accrochage entre Hamilton et Rosberg a forcé l'utilisation de la voiture de sécurité et mis fin aux journées de travail des pilotes Mercedes.

"Complètement inutile, a lancé Niki Lauda, ancien pilote et président non-exécutif de Mercedes, depuis le corridor des puits.

"Pour moi, que les deux Mercedes soient exclues de la course après deux virages est totalement inacceptable. Lewis a été trop combatif. Pourquoi Nico devrait-il lui donner de l'espace? Il est en tête. Je blâme Lewis plus que Nico."

Toto Wolff, dirigeant principal de Mercedes Motorsport, a refusé de critiquer l'un ou l'autre de ses deux pilotes.

"C'est une situation très difficile pour l'équipe, car nous avons perdu des points, a déclaré Wolff. Nous laissons les pilotes courir et parfois, c'est ce qui arrive. À notre avis, il n'y a personne à blâmer en totalité. Ils sont tous deux très choqués parce qu'ils savent l'effort qui est nécessaire. Nous allons devoir regarder les photos, examiner les données et éviter que ça se reproduise dans le futur."

Il s'agit de la plus récente tuile à s'abattre sur Hamilton, toujours à la recherche d'une première victoire au fil d'une saison où il a été ennuyé par des ennuis mécaniques et de malheureux incidents. Sa dernière victoire remonte au Grand Prix des États-Unis, en octobre 2015.

L'accrochage a aussi mis fin aux espoirs de Rosberg de signer une huitième victoire consécutive en 2016. Il avait déjà gagné les quatre premières étapes de la saison, et il aurait pu devenir le premier pilote à remporter cinq courses d'affilée en début de saison depuis l'Allemand Michael Schumacher, sur Ferrari, en 2004. Nigel Mansell, sur Williams, avait réussi le même tour de force en 1992.

Après un autre mauvais départ, Hamilton a repris du rythme à la sortie du virage numéro 2 et était plus rapide que Rosberg, qui s'est déplacé vers l'intérieur pour protéger sa position. La manoeuvre de Rosberg a eu pour effet de tasser le triple-champion dans le gazon.

Hamilton a perdu le contrôle de sa voiture qui a tourné sur elle-même avant de frapper celle de son coéquipier, qui allait emprunter le virage numéro 4.

Les deux bolides se sont immobilisés dans le gravier et n'ont pu continuer la course. Visiblement frustré, Hamilton a lancé son volant à l'extérieur de sa voiture.

Toujours coiffés de leur casque, Rosberg et Hamilton sont entrés dans les quartiers de Mercedes pour discuter de l'incident. Wolff et Lauda les ont rejoints un peu plus tard.

L'incident fera l'objet d'une enquête.