NOUVELLES
13/05/2016 02:11 EDT | Actualisé 14/05/2017 01:12 EDT

Un Brexit représenterait "un risque important" pour l'économie mondiale (Lagarde, FMI)

Une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne représenterait "un risque important" pour l'économie mondiale, a prévenu vendredi la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse à Londres.

Évoquant un possible Brexit, soumis à référendum le 23 juin, Mme Lagarde a jugé qu'il s'agissait "d'un risque important". "Ce n'est pas une question intérieure, c'est une question internationale", a-t-elle ajouté à propos des conséquences d'un éventuel Brexit.

Dans un rapport publié à l'occasion de sa venue, le FMI a estimé que le PIB britannique pourrait subir un manque à gagner compris entre 1,5% et 9,5% en cas de Brexit.

"Une récession technique (du Royaume-Uni) est l'une des hypothèses de notre scénario dans le cas d'un vote pour partir" de l'UE, a prévenu Mme Lagarde.

Si les Britanniques décident de rester dans l'UE, la croissance britannique pourrait en revanche rebondir, et passer d'un peu moins de 2% cette année à 2,2 ou 2,3% à moyen terme, a expliqué le FMI.

Mme Lagarde a souligné en outre qu'un vote en faveur d'une sortie risquerait d'entraîner "une réaction adverse du marché à court terme", et qu'un tel résultat engendrerait de surcroît "des coûts à long terme".

Réfutant toute accusation de s'immiscer dans les affaires intérieures britanniques, elle a souligné que les experts du FMI avaient "fait leur travail" en décortiquant les conséquences attendues d'un Brexit.

"Nous n'y avons rien vu de positif", a-t-elle conclu.

La venue de Mme Lagarde à Londres pour présenter ces conclusions représente un soutien de poids aux partisans du maintien dans l'UE, notamment au Premier ministre conservateur David Cameron et à son ministre des Finances, George Osborne, au moment où les sondages continuent d'indiquer un résultat serré lors du référendum.

jmi-pn/oaa/at