NOUVELLES
13/05/2016 07:17 EDT | Actualisé 14/05/2017 01:12 EDT

La Fifa "passe des mots aux actes" (Infantino)

"Nous passons aujourd'hui des mots aux actes", a déclaré vendredi le président de la Fifa, Gianni Infantino, en ouverture du 66e congrès à Mexico consacré à la mise en application des réformes adoptées en février à la suite du vaste scandale de corruption qui secoue l'institution depuis presque un an.

"Nous passons aujourd'hui des mots aux actes, de la proclamation aux faits", a déclaré Infantino, qui a succédé en février à Sepp Blatter, suspendu pour le fameux paiement à Michel Platini, lui aussi suspendu.

La Fifa devrait aussi annoncer le nom de son nouveau secrétaire général, qui selon une source proche, devrait être la Sénégalaise Fatma Samoura, diplomate à l'ONU.

Presque un an après les arrestations à Zurich de plusieurs hauts responsables du football mondial, prémices du plus gros scandale de corruption de l'histoire de la Fifa qui sera jugé à New York, l'Italo-Suisse, ancien secrétaire général de l'UEFA, veut tourner la page des affaires judiciaires.

Illustration de cette volonté de rompre avec le passé récent, un nouveau président de la Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes), par laquelle le scandale a été révélé, a été élu jeudi.

"Je voudrais féliciter M. Montagliani pour son élection à la tête de la Concacaf", a ajouté M. Infantino à l'adresse du Canadien de 50 ans qui a promis plus de transparence dans une confédération dont les trois derniers présidents Jack Warner, Jeffrey Webb et Alfredo Hawit, font partie des personnes inculpées par la justice américaine.

Vendredi, le congrès doit ratifier la mise en application des réformes de gouvernance (limite des mandats, transparence des salaires, rééquilibrage des pouvoirs de l'exécutif) et la modification des statuts votées le 26 février.

ebe/mca