NOUVELLES
13/05/2016 07:44 EDT | Actualisé 14/05/2017 01:12 EDT

Justin Trudeau est arrivé à Fort McMurray

L'avion transportant le premier ministre du Canada s'est posé à Fort McMurray. Justin Trudeau est sur place pour rencontrer des premiers répondants et constater l'ampleur des dommages qu'a subis la municipalité albertaine, brûlée par un important feu de forêt qui a forcé l'évacuation de plus de 80 000 personnes.

En après-midi, le premier ministre se rendra ensuite à Edmonton pour discuter avec la première ministre, Rachel Notley. Un point de presse est prévu à 15 h 15, heure des Rocheuses.

Rachel Notley devrait demander à Ottawa que l'assurance-emploi soit bonifiée pour les travailleurs de la région d'Edmonton en raison du feu de forêt. Ottawa accélère déjà le traitement des demandes d'assurance-emploi pour les évacués de Fort McMurray. 

Trop dangereux pour revenir

Jeudi, la ministre des Affaires municipales Danielle Larivee a dit qu'elle sait que les évacués veulent savoir quand ils pourront rentrer chez eux, mais que, pour l'instant, les risques que les brasiers reprennent de l'ampleur sont encore trop élevés pour que cela soit envisagé.

« Votre sécurité est très importante pour nous et votre communauté n'est toujours pas sécuritaire », a dit Danielle Larivee. Elle a ajouté qu'il y avait toujours des points chauds près des municipalités de Fort McMurray et d'Anzac et que des vents importants pourraient les réactiver rapidement. 

La taille du feu est maintenant de 241 000 hectares, soit 2410 kilomètres carrés.

Malgré les dégâts, les pompiers sont toutefois parvenus à préserver 90 % des bâtiments de la municipalité.

L'aide des Forces canadiennes n'est plus nécessaire

La ministre Danielle Larivee a aussi indiqué que l'aide des Forces canadiennes n'est plus requise sur le terrain. Elle a remercié les militaires venus en renfort pour leur appui durant l'évacuation et pour le soutien apporté aux équipes sur le terrain. Le brigadier général Wayne Eyre a indiqué que les Forces demeureraient sur un pied de « haute alerte » tant que se poursuit la saison des feux de forêt. « Nous sommes bien conscients que la bataille n'est pas terminée et nous nous attendons à un été long et chaud », a-t-il précisé.

À Fort McMurray, les premiers répondants travaillent d'arrache-pied pour compléter l'évaluation des dommages et pour remettre la communauté en état de recevoir ses citoyens. Le dernier bilan des dommages fait état de 2432 bâtiments détruits et de 500 autres qui ont été endommagés.

Une des priorités des équipes sur le terrain est de remettre l'hôpital, qui a subi des dommages liés à la fumée et à l'eau, en état d'accueillir des patients.

Situation stabilisée

Les dernières données rapportées jeudi par la province montrent que 17 feux brûlent encore dans la région de Fort McMurray. L'un d'entre eux n'est pas maîtrisé, un autre est contenu et neuf sont maîtrisés.

Plus de 1700 pompiers sont présents pour combattre les incendies dans la région, dont 500 qui sont affectés au brasier de Fort McMurray. En tout, 31 hélicoptères et 13 avions-citernes sont utilisés à Fort McMurray.

Le feu ne s'est pas beaucoup étendu depuis la fin de semaine. Les températures clémentes aident les équipes sur le terrain.

Aide aux sinistrés

D'autre part, la ministre des Affaires municipales Danielle Larivee a indiqué que 7 millions de dollars avaient déjà été versés à plus de 6000 évacués de Fort McMurray sous la forme de cartes de débit d'urgence jeudi. La province distribue depuis mercredi des cartes d'urgence de 1250 $ par adulte et de 500 $ par personne à charge.

En raison de l'achalandage, un deuxième point de distribution a été ouvert au Northern Alberta Institute of Technology (NAIT), à Edmonton, jeudi, en plus des centres de Calgary et de Lac La Biche. La ministre des Affaires municipales a de nouveau demandé aux gens qui n'avaient pas immédiatement besoin de cet argent d'attendre avant de se présenter aux centres d'aide et a répété qu'il y aurait suffisamment de cartes pour tout le monde.