NOUVELLES
13/05/2016 01:27 EDT | Actualisé 13/05/2016 01:27 EDT

La vente du manoir de Conrad Black bloquée à cause d'impôts impayés

Conrad Black semble bien aimer contourner la loi.

Sa dernière bévue? Il n’aurait pas payé ses impôts et l’Agence de Revenu du Canada (ARC) a donc bloqué la vente de son manoir de Toronto, a appris le Globe and Mail.

L’ARC a déposé des droits de rétention sur la vente de la propriété : un pour des impôts impayés au Canada s’élevant à 12,3 millions, et un autre au nom de l’agence de revenu américaine (U.S. Internal Revenue Service) atteignant 2,7 millions également en impôts impayés, selon les documents obtenus par le Globe.

Black a mis aux enchères sa demeure de 23 000 pieds carrés et neuf chambres située dans le prestigieux quartier Bridle Path en février dernier.

Ensuite, la vente a pris une drôle de tournure. Le manoir a été vendu à un soumissionnaire avant même le début de la vente aux enchères, et pour cinq millions de moins que le prix demandé de 21,8 millions de dollars. L'acheteur demeure non-identifié.

Et il se trouve que Black vit toujours dans la propriété.

L’homme d’affaires a dit au Globe dans un courriel que les requêtes de l’ARC étaient @un non-sens, mais légalement parlant, nous allons collaborer avec les tribunaux.»

L’empire des médias de Conrad Black a déjà inclus le National Post, le Daily Telegraph au Royaume-Uni, le Jerusalem Post et le Chicago Sun-Times.

Black a été accusé de détourner des fonds de sa société de gestion de portefeuilles, Hollinger International. Il a passé 37 mois en prison après avoir été condamné par la cour américaine en 2007 de trois chefs d’accusation de fraude et un chef d’entrave à la justice. Deux de ces accusations ont été annulées en appel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le manoir de Conrad Black Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!