BIEN-ÊTRE
13/05/2016 10:15 EDT

Conseils pour profiter pleinement de la saison du homard

Natalie Richard

La saison du homard est commencée en Gaspésie pour une saison de 68 jours qui verra 153 capitaines-propriétaires prendre le large et mettre leurs casiers à l’eau. C’est le temps de célébrer ce merveilleux trésor de notre terroir et de faire un party de homard. Voici quelques suggestions très simples pour vous guider dans la préparation et faire de votre soirée un succès.

Préparer le homard

Il y a plusieurs façons de préparer le homard : grillé, vapeur, en salade, sous forme de lobster rolls, ou simplement bouilli et servi avec citron et beurre. À vous de choisir ce que vous préférez, mais la façon la plus simple est de le cuire pendant 10 minutes maximum, dans un grand chaudron d’eau bouillante salée. Plongez votre homard tête première dans l’eau bouillante, en le tenant sur le dos, par la carapace de la queue. Surtout, n’oubliez pas de retirer les élastiques qui retiennent les pinces, car un goût de caoutchouc risque de se transférer dans la chair. Assurez-vous que le homard entier soit plongé dans l’eau. Idéalement, selon la grosseur des homards (et du chaudron) on en fait cuire un à la fois. À noter que plusieurs supermarchés et poissonniers offrent maintenant le service de cuisson du homard sur place. Si vous acheter le homard vivant, l’idéal est de le cuire e jour même. Il est conseillé de ne pas garder les homards vivants plus de 12 heures au frigo. ll faut calculez 1 à 2 homards par personne, selon la grosseur.

Accompagnements

Qu’est-ce qui accompagne le mieux les soupers de homard? La simplicité. Selon vos goûts, un bon riz à l’aneth ou une grande salade de style avocat et pamplemousse rose ou bébé épinards et mandarine. Les agrumes complèteront divinement la chair saline du homard. Pensez également à mettre sur la table plusieurs quartiers de citron et si vous aimez le beurre fondu, n’hésitez pas à créer des variantes, à l’ail, au citron ou même avec un peu de vanille. N’oubliez pas de mettre sur la table de grands bols pour les carcasses et des serviettes humides pour les doigts, en plus des pinces à homard.

Quoi boire?

Avec le homard, on choisira un vin blanc sec qui présente des notes d’agrumes et une belle minéralité, par exemple l’excellent Minéralité de Bachelder – un de nos meilleurs vignerons canadiens, (SAQ# 12610025 – 23,25$). Outre le blanc, on peut aussi servir du rosé tout en fraîcheur, le format magnum (1,5 litre) est parfait pour les partys, soit Les Fumées Blanches de François Lurton (SAQ#1283777 – 28,90$).

Quoi faire avec les restes et les carcasses

S’il reste de la chair, transformez –là en lobster roll pour votre lunch du lendemain et gardez les carcasses. C’est avec les carcasses de homard qu’on fait la bisque, un délice qui vous permettra de continuer à savourer votre festin à nouveau. Voici le lien vers une recette simple de Bisque de homard, présentée en 5 étapes.

À propos du homard de Gaspésie

Le homard gaspésien est le seul homard au monde qui soit à la fois traçable de l’assiette au pêcheur en plus d’être certifié par le Marine Stewardship Council et recommandé par Ocean Wise. C’est donc un homard unique au monde et qui réponde aux critères sévères de pêche durable et écoresponsable, en plus de porter un médaillon permettant de retracer le pêcheur qui l’a capturé.

Le médaillon 2016 d’identification du homard gaspésien porte la mention « certifié » et il est installé par les pêcheurs alors qu’ils sont sur leur bateau. Sur le site www.monhomard.ca, vous entrez le numéro inscrit sur le médaillon pour visionner la vidéo de « votre pêcheur » en pleine action. La Gaspésie est la seule région à assurer cette traçabilité pour tous ses pêcheurs.

Galerie photo La saison du homard est commencée Voyez les images