DIVERTISSEMENT
13/05/2016 11:08 EDT | Actualisé 13/05/2016 11:09 EDT

Des nouveautés à la pelle pour le ComédieHa! 2016 (PHOTOS)

David Cannon

Un budget de 9 millions de dollars, quinze scènes dont trois chapiteaux et près de 175 spectacles: jamais Québec n’aura eu une fête de l’humour aussi imposante et variée.

«C’est notre plus grosse édition.», confirme Sylvain Parent-Bédard, président-fondateur du ComediHa!

L’homme derrière la version 2.0 du Grand Rire voyait grand le festival dont la deuxième édition aura lieu du 8 au 19 juin et le 25 juin. «Cette année, on a une expansion assez marquée. On veut devenir le carrefour international de l’humour et on est en voie de le devenir».

Galerie photo ComédieHa! 2016: des nouveautés à la pelle Voyez les images

En témoigne le nouveau volet international et anglophone qui cette année accueillera à l’humoriste canadien Tom Green. En plus de présenter un numéro dans un gala, celui qu’on a notamment vu dans Charlie’s Angels présentera son one man show en formule intime au Petit Champlain.

La même formule sera reprise pour les spectacles en anglais de Mike Ward et Sugar Sammy. Ce dernier sera d’ailleurs au Parc de la Francophonie le 18 juin avec son spectacle en français Sky is no Limit. Un fait que le premier récipiendaire anglophone d’un Olivier n’a pas manqué de souligner. « Je suis vraiment ici pour faire chier l’Office de la langue française et la Société Saint-Jean », lâche-t-il avec un ton irrévérencieux.

Aujourd’hui tête d’affiche du ComediHa!, le Montréalais n’a pas connu le même succès lors de sa première et dernière venue au Grand Rire, en 2005. Une poignée de personnes s’étaient alors déplacées pour le voir. « C’était un Gala Humour du monde et il n’y avait pas de monde », ironise-t-il.

Nouveautés et valeurs sûres

Le ComediHa! étrennera une ribambelle de nouveaux concepts en 2016, dont un gala de lutte animé par Marto Napolli, que le capitaine du festival surnomme « l’enfant terrible de la lutte mexicaine ». On promet aussi une joute entre des mascottes à tête de papier mâché aux allures de Mike Ward et Patrick Groulx et des rondes commentées par Jean-Thomas Jobin.

Autre nouveauté : l’un des chapiteaux du festival sera entièrement consacré à l’humour au féminin. C’est Cathleen Rouleau qui assurera l’animation des soirées de cette scène. « Ça tombe bien que ce soit moi qui présente ce volet parce que je suis moi-même propriétaire d’un col de l’utérus, lance la pince-sans-rire. Hasard ou coïncidence, aucun des deux, c’était clairement calculé. »

La programmation comprend également des spectacles dans le noir où les humoristes ne sont dévoilés qu’à la fin de même que la présentation devant public de La soirée est (encore) jeune et des podcasts Mike Ward sous écoute et 3 bières.

En plus des traditionnels galas, du Comédie Club et des Shows mystère, la seconde édition du Grand Rire 2.0 signifie aussi le retour du volet impro où des joueurs étoiles de la LNI croiseront le fer.

Sunglasses at night

Corey Hart sera au Parc de la Francophonie le 25 juin avec son spectacle Sunglasses at night. Plus qu’une soirée de clôture, la seule performance prévue à l’agenda du chanteur cette année est un clin d’œil aux lunettes jaunes qui font dorénavant office de laissez-passer, précise Sylvain Parent-Bédard.

Munies d’une puce RFID, les lunettes permettront aux festivaliers de régler leurs achats sur tous les sites de ComédiHa! Elles sont disponibles en prévente 2 pour 1 jusqu’au 30 mai dans tous les Couche-Tard de la région de Québec.

La programmation est disponible ici.

INOLTRE SU HUFFPOST