NOUVELLES
13/05/2016 19:25 EDT | Actualisé 14/05/2017 01:12 EDT

Colombie: un soldat tué dans une attaque attribuée à la guérilla ELN

Un soldat colombien a été tué dans une attaque attribuée à la guérilla ELN au nord du pays, alors que des pourparlers de paix doivent s'ouvrir prochainement pour mettre un terme à un demi-siècle de conflit, a annoncé l'armée vendredi.

"Le soldat Adrian Romario Tarazona Monsalve a été assassiné par un franc-tireur du front Hector de l'ELN", a annoncé l'armée dans un communiqué, précisant qu'il était en poste sur la base militaire Bellavista dans le département de Norte de Santander (nord), zone d'influence de la rébellion.

L'Armée de libération nationale (ELN, guévariste) et le gouvernement de Juan Manuel Santos ont annoncé le 30 mars la prochaine ouverture de pourparlers officiels, à l'issue de plus de deux ans de dialogues exploratoires secrets, mais la date reste incertaine.

Le président colombien Juan Manuel Santos a depuis affirmé que ces négociations ne débuteraient pas tant que la guérilla ne cesserait pas les enlèvements.

La seconde guérilla de Colombie, qui compte quelque 1.500 combattants armés, a accusé vendredi le gouvernement de retarder l'ouverture des pourparlers de paix par des conditions de "dernière heure".

Depuis plus d'un demi-siècle, le complexe conflit colombien a impliqué au fil des décennies guérillas d'extrême-gauche, milices paramilitaires d'extrême-droite et forces armées, sur fond de violences des narco-trafiquants faisant au moins 260.000 morts, 45.000 disparus et 6,8 millions de déplacés.

atm/fr/jpa/tll