NOUVELLES
13/05/2016 02:08 EDT | Actualisé 14/05/2017 01:12 EDT

Au Cambodge, le Premier ministre Hun Sen se veut "suprême"

Au Cambodge, un titre honorifique qualifiant de "suprême" le Premier ministre Hun Sen, aux manettes depuis plus de trente ans, devra être désormais systématiquement utilisé par les médias, sous peine de représailles.

"Le ministère a remarqué que des médias oubliaient d'utiliser le titre" de rigueur, met en garde une lettre du ministère de l'Information distribuée à la presse jeudi.

Le titre "Samdech Akka Moha Sena Padei Techo", qui peut se traduire par "glorieux suprême et puissant commandant", doit être accolé à toute référence au Premier ministre Hun Sen.

Ce titre royal se doit d'être donné "aux grands chefs de la Nation", souligne le ministère, qui a lancé ce rappel plusieurs fois ces dernières années.

Phos Sovan, directeur du ministère de l'Information, a menacé les médias récalcitrants d'un retrait de licences et d'autres "actions" non spécifiées.

A l'approche des élections de 2018, l'autoritaire Premier ministre Hun Sen tente de rajeunir et d'adoucir son image sur les réseaux sociaux.

Mais dans le même temps, l'opposition est réprimée et les voix discordantes tues.

En mars, un étudiant cambodgien a été condamné à un an et demi de prison pour avoir lancé sur Facebook un appel à une révolution contre lui.

suy-dth/tib/nos