NOUVELLES
12/05/2016 03:01 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Yémen: au moins 13 soldats tués dans des attentats jihadistes (militaire)

Au moins 13 soldats yéménites ont été tués jeudi dans trois attentats suicide attribués à des jihadistes dans le sud-est du pays, a indiqué à l'AFP un responsable militaire.

Ce responsable a imputé à Al-Qaïda les attentats à la voiture piégée à Khalf, dans la banlieue est de Moukalla, chef-lieu de la province du Hadramout, mais le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué un attentat dans ce secteur.

Un kamikaze a forcé son chemin à l'entrée d'une base militaire où il a fait exploser sa voiture piégée, ouvrant la voie à un deuxième kamikaze qui, lui, a fait sauter son véhicule à l'intérieur de la base, a indiqué le responsable militaire.

Simultanément, des affrontements à l'arme automatique ont opposé, en dehors de la base, des militaires à des assaillants, a ajouté cette source.

Entretemps, un troisième kamikaze a mis le cap sur la résidence du commandant de la deuxième région militaire, le général Faraj Salmine où il a fait sauter son véhicule piégé, mais sans toucher l'officier, selon la même source.

"Au moins 13 soldats ont été tués et plusieurs autres blessés dans les attentats et les accrochages avec les combattants d'Al-Qaïda", a déclaré à l'AFP le responsable militaire en citant un bilan provisoire.

Mais l'EI a très vite revendiqué un attentat à Khalaf, précisant dans un communiqué mis en ligne que le kamikaze, identifié comme étant Hamza al-Mouhajer, "a fait exploser sa voiture piégée contre un QG des miliciens apostats (du président Abd Rabbo Mansour) Hadi (...), faisant des tués et des blessés".

Les attaques à l'est de Moukalla ont précédé l'arrivée d'une délégation gouvernementale, conduite par le Premier ministre Ahmed ben Dagher, pour une visite symbolique dans cette ville, reprise le 24 avril aux jihadistes d'Al-Qaïda qui l'ont contrôlée pendant un an.

La veille, le commandant de la première division militaire, le général Abderrahman al-Halili, avait également échappé à un attentat suicide à la voiture piégée à Wadi Hadramout.

faw/ak/tm/ras/hj