NOUVELLES
12/05/2016 01:55 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Roumanie: le système antimissile américain officiellement opérationnel

Le système de défense antimissile américain de Deveselu (sud de la Roumanie), qui irrite la Russie, est devenu officiellement opérationnel jeudi lors d'une inauguration en présence du secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg et de responsables américains et roumains.

"Les Etats-Unis et la Roumanie font l'histoire aujourd'hui en livrant ce système à l'Otan", a déclaré le commandant des forces navales américaines en Europe et en Afrique Mark Ferguson.

Le système "représente un renforcement important de la capacité de défendre les Alliés européens contre la prolifération de missiles ballistiques émanant d'au-delà de la zone euro-atlantique", notamment du Moyen Orient, a déclaré de son côté le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg.

"Le site en Roumanie, tout comme celui (qui sera érigé, ndlr) en Pologne, n'est pas dirigé contre la Russie", a-t-il assuré, alors que Moscou estime que ce site est une menace pour sa sécurité.

"Les intercepteurs sont peu nombreux et situés trop au sud ou trop près de la Russie pour pouvoir intercepter des missiles ballistiques intercontinentaux russes", a précisé M. Stoltenberg.

Lancé en 2010, le projet de bouclier antimissile de l'Otan, basé essentiellement sur la technologie américaine, vise le déploiement progressif d'intercepteurs de missiles et de puissants radars dans l'est de l'Europe et en Turquie.

Le site de Deveselu, dont la construction a coûté environ 800 millions de dollars, est notamment formé de missiles intercepteurs de type SM-2.

Il deviendra officiellement un élément du bouclier antimissile de l'Otan lors du sommet de Varosvie, en juillet.

Le site, dont les travaux ont commencé en octobre 2013, fait partie de la deuxième phase de ce projet, après le déploiement d'un radar en Turquie et de quatre navires Aegis dotés de capacités de défense antimissile à Rota, en Espagne.

mr/ilp/ros/ros