NOUVELLES
12/05/2016 05:17 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Nord-est du Nigeria: au moins deux morts dans une explosion à Maiduguri

Au moins deux personnes ont été tuées jeudi dans une explosion devant un bâtiment officiel de Maiduguri, la plus grande ville du nord-est du Nigeria, a affirmé à l'AFP un porte-parole d'un hôpital local.

"Nous avons reçu deux morts et 24 blessés", a déclaré un représentant de l'hôpital de l'Etat de Borno peu après l'explosion, survenue aux alentours de 12H00 (11H00 GMT).

Selon des marchands qui se trouvaient sur les lieux, l'explosion provenait d'un véhicule triporteur qui passait dans la rue, et le siège du gouvernement régional, devant lequel elle s'est produite, n'était peut-être pas le lieu visé.

"On ignore combien de personnes se trouvaient dans le triporteur mais de toute évidence l'explosion était accidentelle", estime un témoin qui a requis l'anonymat.

"Le triporteur devait se diriger ailleurs. Les explosifs ont dû se déclencher de façon prématurée", a-t-il poursuivi.

L'explosion a eu lieu "à quelques mètres de l'entrée" du batiment, a décrit un marchand de légumes qui était en train de servir des clients au moment où c'est arrivé.

Le triporteur "a pris feu" et n'est plus qu'un tas de métaux carbonisés, a-t-il poursuivi.

Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno, est le fief historique de Boko Haram. Cette ville a été le théâtre d'attentats à répétition depuis le début de l'insurrection du groupe islamiste en 2009.

Grâce à la contre-offensive musclée de l'armée dans la région et à une présence importante des forces de l'ordre en centre ville, Maiduguri avait retrouvé le calme, ces derniers mois.

Le dernier attentat suicide à Maiduguri remonte au mois de mars, quand deux femmes se sont fait exploser à Molai, en périphérie de la ville, tuant 22 personnes et en blessant 35 autres.

L'insurrection de Boko Haram a fait plus de 20.000 morts depuis 2009, principalement dans le nord-est du Nigeria.

Affaibli par l'intervention armée, le groupe islamiste multiplie les attentats suicide, qui demandent peu de logistique, dans les marchés, les mosquées et les gares routières, des lieux en général très fréquentés.

L'armée nigériane a déclaré mercredi avoir déjoué un attentat contre une mosquée à Sulaimanti, une banlieue de Maiduguri.

str-abu-phz/cdc/spb