NOUVELLES
12/05/2016 01:01 EDT | Actualisé 12/05/2017 01:12 EDT

NHL - Washington et Ovechkin n'y arrivent décidément pas

Washington n'a toujours pas réussi à tordre le cou à sa réputation de "serial-loser" des play-offs: les Capitals et leur buteur-vedette Alex Ovechkin ont une nouvelle fois chuté en demi-finale de conférence de la Ligue nationale de hockey sur glace (NHL).

Ovechkin, considéré à 30 ans comme le meilleur buteur de sa génération, a déjà marqué l'histoire de la NHL, mais il n'a encore jamais remporté la Coupe Stanley, ni même dépassé le stade du deuxième tour des play-offs NHL.

"On a encore perdu au 2e tour, cela fait mal, mais je suis fier de mon équipe", a insisté "Ovie" après la défaite cruelle en prolongation (4-3) de Washington contre Pittsburgh mardi, scellant l'élimination des Capitals quatre victoires à deux.

"Je ne peux pas expliquer ce qu'il s'est passé, tout ce que je peux dire, c'est que c'est un bon groupe de joueurs qui ne devrait pas s'arrêter là, on a le meilleur gardien et la meilleure défense du Championnat, mais on n'a pas su concrétiser nos occasions de but", a souligné l'attaquant russe qui a rejoint Washington en 2005

Ovechkin n'a pourtant pas grand chose à se reprocher: contre les Penguins de Sydney Crosby, le capitaine des Capitals a marqué sept points (deux buts et cinq passes) en six matches.

- Bilan désastreux -

Mais Washington est tombé dans ses habituels travers des play-offs où son bilan est tout simplement désastreux: en 26 participations, les Capitals se sont inclinés à 24 reprises au 1er ou au 2e tour. En 1990, ils se sont hissés en finale de conférence, mais ont été balayés par les Boston Bruins (4-0) et en 1998, ils ont cru toucher au but avant de sombrer en finale de la Coupe Stanley, face aux Detroit Red Wings (4-0).

Les play-offs 2016 s'annonçaient pourtant bien pour les Capitals qui avaient conclu la saison régulière avec le meilleur bilan de NHL et 120 points, reléguant... Pittsburgh, son premier poursuivant dans la conférence Est, à seize longueurs.

Ovechkin, lui, avait décroché pour la quatrième année consécutive le trophée de meilleur buteur de NHL avec 50 buts.

Mais ils n'ont pas réussi à hausser leur niveau de jeu face à des Penguins qui ont, eux, fait forte impression avec leur rapidité et leur agressivité.

"Ils nous ont montré ce qu'il nous manquait, de la tenacité et de la confiance quand cela devient serré", a analysé Barry Trotz, leur entraîneur, conscient que le temps commence à être compté pour voir un jour Ovechkin soulever la Coupe Stanley.

"Un joueur peut rester au sommet en NHL pendant dix-douze ans, la fenêtre de tir commence à se refermer, c'est très frustrant, car disputer les play-offs NHL est un privilège, pas un droit, rien ne dit qu'on les disputera la saison prochaine", a prévenu Trotz.

Ovechkin n'a pas vraiment eu le temps de se poser toutes ces questions: peu après la défaite des Capitals, il s'est envolé pour Moscou où se disputent les Championnats du monde 2016. La Russie, décevante jusque là, a encore besoin de lui.

jr/adc