NOUVELLES
12/05/2016 09:40 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Masters 1000 de Rome - Nadal attend Djokovic, Wawrinka et Federer chutent

Rafael Nadal a su repousser jeudi la menace incarnée par l'Australien Nick Kyrgios pour se qualifier pour les quarts de finale du tournoi Masters 1000 de Rome, où l'attend peut-être un nouveau choc face au N.1 mondial Novak Djokovic.

Les deux Suisses Roger Federer (N.2 mondial) et Stanislas Wawrinka, tenant du titre à Roland Garros, ont quant à eux payé leurs limites actuelles avec une élimination dès les 8e de finale.

Ce quart de finale Nadal-Djokovic était attendu depuis le tirage au sort et il est désormais tout proche. Il ne manque plus qu'une victoire jeudi soir du Serbe face au Brésilien Thomaz Bellucci pour que le rendez-vous soit officiel.

Mais pour en arriver là, l'Espagnol (tête de série N.5), a dû batailler pour écarter Kirgyos (20e à l'ATP), qui a encore confirmé qu'il était l'un des jeunes talents les plus dangereux du circuit.

Au bout d'un match acharné de deux heures et 43 minutes, par moments de très bon niveau, Nadal s'est imposé 6-7 (3-7), 6-2, 6-4, lâchant un énorme "Vamos" de satisfaction.

Vainqueur à Monte Carlo, Nadal avait subi un petit coup d'arrêt en perdant en demi-finale contre Andy Murray à Madrid.

Sur la terre battue mois rapide de Rome, où il s'est imposé sept fois, l'Espagnol a tout de même été bousculé par Kyrgios, agressif et impressionnant au service dans la première manche.

Nadal a ensuite profité d'une baisse physique de son adversaire, manipulé par un kiné pour une douleur à la hanche droite, pour emporter facilement la deuxième manche avant un beau bras de fer dans la troisième.

- Federer et Wawrinka pas prêts -

Parmi les autres grands protagonistes du circuit, la journée de jeudi a donc été fatale à Federer et Wawrinka, l'un en difficulté physique, l'autre en manque de confiance.

Alors que Roland Garros débute dans moins de deux semaines, Federer a été battu 7-6 (7-2), 6-4 par l'Autrichien Dominic Thiem, 15e joueur mondial, et a encore paru diminué par les problèmes de dos qui l'ont obligé à renoncer à Madrid la semaine dernière.

"Si je suis comme ça à Paris, je ne joue pas. Mais je sais que dans 10 jours, je me sentirai mieux", a déclaré le Suisse après le match.

"Mes chances ne sont pas énormes de faire un super parcours à Paris, mais si je peux m'entraîner quelques jours à fond, ça pourrait aller. L'objectif, c'est de pouvoir m'entraîner à 100%. Est-ce que ça sera trois, cinq ou sept jours, je ne sais pas", a ajouté Federer, confirmant des problèmes "au dos" sans donner plus de détails.

Wawrinka, vainqueur l'année dernière Porte d'Auteuil, est lui tombé 6-7 (5-7), 6-3, 6-4 face à l'Argentin Juan Monaco certes spécialiste de terre battue mais seulement 114e à l'ATP.

"C'est clair que je manque de victoires. Ma saison sur terre battue n'est pas bonne du tout", a reconnu Wawrinka, qui avait déjà été battu dès son premier match la semaine dernière à Madrid.

"Mais j'ai l'impression de bien travailler et d'être sur la bonne voie à l'entraînement. Je sais que ça peut tourner très vite, avec une ou deux victoires", a-t-il ajouté, expliquant qu'il participerait la semaine prochaine au tournoi de Genève.

stt/jcp