NOUVELLES
12/05/2016 10:26 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Longtemps cachés par l'Iran, des maîtres de l'art contemporain exposés à Berlin

Rassemblée sous le règne du Chah d'Iran, l'une des plus prestigieuses collections d'art moderne et contemporain du monde va pour la première fois être présentée hors d'Iran, à Berlin, a annoncé jeudi la Fondation des biens culturels de Prusse.

Très rarement montré, cet ensemble constitué à l'initiative de l'impératrice Farah Pahlavi, épouse du dernier monarque d'Iran, comprend des tableaux majeurs d'artistes tels qu'Andy Warhol, Jackson Pollock, Mark Rothko, Pablo Picasso, Joan Miro ou encore Francis Bacon.

Un accord scellé entre la Fondation des biens culturels de Prusse (SPK), qui gère les grands musées de la capitale allemande, et le Musée des arts contemporains de Téhéran, prévoit qu'une grande exposition d'oeuvres de cette collection sera organisée à Berlin entre décembre 2016 et février 2017, a indiqué la SPK, dans un communiqué.

La SPK n'a cependant pas précisé combien d'oeuvres seront exposées à Berlin ni lesquelles.

"Pour la première fois va être exposée une collection unique par sa composition et son histoire", s'est réjoui le président de la Fondation, Hermann Parzinger.

Depuis la révolution de 1979, ces oeuvres, n'ont "pratiquement pas ou alors seulement partiellement été montrées", explique la SPK.

Rappelant l'accord "historique" sur le nucléaire iranien, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, cité dans le communiqué, s'est félicité de ce projet d'exposition, "signe d'ouverture sociale et culturelle" de la part de l'Iran, "que nous souhaitons utiliser pour étendre le dialogue avec la société iranienne, y compris sur des sujets difficiles".

Conjointement aux artistes occidentaux de la collection, l'exposition doit aussi montrer le travail d'artistes contemporains iraniens.

En novembre 2015 et pendant trois mois, le Musée des arts contemporains de Téhéran avait notamment exposé 42 oeuvres d'artistes occidentaux de cette collection, dont "Mural on Indian Red Ground" (1950), tableau considéré comme un chef-d'oeuvre de Pollock et que des experts de Christie's estimaient en 2010 à 250 millions de dollars.

On pouvait également y contempler "Suicide" (1963) de Warhol, une oeuvre montrant un homme sautant d'un immeuble qui fait partie d'une série intitulée "Death and Disaster" dont une autre pièce a été vendue aux enchères pour 105 millions de dollars en 2013 chez Sotheby's.

La collection comprend au total près de 300 toiles de grands peintres occidentaux des XIXe et XXe siècles.

elr/lsb