NOUVELLES
12/05/2016 06:08 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

La technologie, un appui pour les pédophiles

La technologie a transformé le tourisme pédophile en permettant la création de multiples plateformes sur lesquelles les criminels peuvent trouver leurs proies, en particulier sur des sites internet cachés, souligne une étude publiée jeudi.

"En un clic, les délinquants peuvent avoir des enfants qui seront +livrés+ à leur chambre d'hôtel ou ailleurs s'ils le choisissent", explique ce rapport réalisé avec la participation de 70 ONG et associations.

D'après les chercheurs ayant réalisé cette étude mondiale, le développement des technologies facilite les recherches des criminels à chaque étage - il est plus simple de trouver des enfants avant d'arriver, les réseaux s'échangent informations mais aussi des photos ou des vidéos très facilement.

L'utilisation du Darknet, un ensemble de sites internet secrets et préservant l'anonymat sur lesquels peuvent se dérouler des transactions illégales, s'est aussi développée.

Les pédophiles peuvent aujourd'hui par ailleurs discuter directement avec leurs victimes, en utilisant les médias sociaux, ce "qui était impossible il y a 20 ans", notent les chercheurs.

Dans un pays comme la Corée du Sud, où les technologies de communication de pointe sont très répandues, plus de 95% de l'exploitation sexuelle des enfants se fait via internet.

Aux Philippines, une des plaques tournantes en Asie du Sud-Est pour le cybersexe organisé, des dizaines de milliers d'enfants seraient ainsi exploités via webcam, en étant forcés d'effectuer des actes sexuels devant une caméra.

Les sites de partage, tel AirBnB, offrant des logements hors des circuits classiques aux voyageurs, permettent également aux criminels d'être moins visibles.

Les auteurs du rapport appellent les sociétés technologiques à "prendre une longueur d'avance" pour permettre de mieux suivre notamment les transactions en ligne.

ssm-tib/dth/phv