NOUVELLES
12/05/2016 12:45 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

L'UMQ veut revoir le financement des infrastructures et sa part des coûts

QUÉBEC — À peine élu, le nouveau président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Bernard Sévigny, prône une nouvelle formule de financement des infrastructures qui allégerait considérablement la contribution des villes.

Jeudi, dans une allocution prononcée aux assises de l'UMQ, il a parlé d'une répartition des coûts qui verrait le fédéral assumer 50 pour cent, Québec 33 pour cent et les municipalités 17 pour cent.

Actuellement, chacun de ces ordres de gouvernement assume le tiers des coûts des infrastructures.

M. Sévigny juge inéquitable que 33 pour cent des coûts repose sur les épaules des municipalités, alors qu'elles ont des moyens financiers limités.

Pour expliquer cette nouvelle formule, il a rappelé que le gouvernement fédéral a montré une ouverture à défrayer la moitié des coûts de projets. De passage aux assises de l'UMQ, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a confirmé cette volonté du son gouvernement «pour certains projets».

Ainsi, si Québec maintient le tiers du financement, les municipalités paieraient le 17 pour cent restant, dit M. Sévigny.

Québec a eu vent de cette proposition le jour même. Mais M. Sévigny, qui est aussi maire de Sherbrooke, a dit que le premier ministre Philippe Couillard n'était pas fermé à revoir le partage du financement.