NOUVELLES
12/05/2016 10:19 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Jérusalem: 15 activistes israéliens d'extrême droite arrêtés

La police a annoncé l'arrestation jeudi de 15 activistes israéliens d'extrême droite qui ont voulu se rendre sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem et ont commis des "agressions" contre des Palestiniens.

"Des dizaines d'activistes de droite voulaient se rendre sans autorisation du centre ville de Jérusalem vers le Mont du Temple (l'esplanade des Mosquées), un officier de police leur a ordonné de se disperser. Ils ont refusé et 15 d'entre d'eux ont été interpellés", a précisé la police dans un communiqué.

Avant l'intervention des forces de l'ordre, les manifestants ont formé "une chaîne humaine pour empêcher les habitants locaux (palestiniens) d'entrer dans la vieille ville, tout en se livrant à des violences contre eux", a-t-elle ajouté sans donner d'autres détails.

Parmi les personnes arrêtées figurent "trois femmes qui ont manifesté avec leur bébé dans les bras, les mettant ainsi en danger", selon la même source.

Située à Jérusalem-Est, l'esplanade des Mosquées est à la fois le troisième lieu saint de l'islam et le site le plus sacré pour les juifs, qui la révèrent comme le mont du Temple, là où se dressait le second temple juif détruit par les Romains en 70.

Les juifs y ont le droit de visite, mais le culte est ouvert seulement aux musulmans.

Des incidents éclatent régulièrement lorsque des juifs entreprennent plus ou moins ouvertement d'y prier et que les fidèles musulmans interviennent pour les en empêcher.

Les Palestiniens redoutent qu'Israël, qui en contrôle déjà les accès, ne prenne progressivement le contrôle total de l'esplanade. Le gouvernement israélien se défend constamment de vouloir modifier les règles gouvernant le site.

Israël célèbre cette semaine le 68e anniversaire de sa création.

jlr/tp