NOUVELLES
12/05/2016 10:36 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Euro-2016/France: avec Gignac, sans Ben Arfa ni Valbuena

André-Pierre Gignac a été retenu dans la liste des 23 joueurs pour l'Euro-2016 en France (10 juin-10 juillet), contrairement à Hatem Ben Arfa, seulement réserviste et Mathieu Valbuena, non retenu, a indiqué jeudi le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps, lors du journal de 20h00 de TF1.

Le technicien national avait dû faire une croix sur deux piliers de son groupe, Karim Benzema, attaquant vedette du Real Madrid, mis en examen dans l'affaire du chantage à la sex-tape contre Mathieu Valbuena, et le défenseur de Liverpool Mamadou Sakho, pour contrôle antidopage positif.

Deschamps a procédé comme pour la Coupe du monde 2014 au Brésil, en dessinant une liste des 23 et un groupe de 8 réservistes (contre 7 pour le Brésil).

Il n'y a pas de surprise du type Pascal Chimbonda, ce défenseur convoqué pour le Mondial-2006 par Raymond Domenech, sans la moindre expérience internationale. Cela ne correspondait pas de toute façon au caractère de Deschamps, qui a privilégié les joueurs présents au dernier rassemblement, celui marqué par les succès face aux Pays-Bas (3-2) et la Russie (4-2) en mars.

Ces deux victoires avaient plu aux Français avec le sextet d'attaque composé de Griezmann, Payet, Martial, Coman, Giroud et Gignac. Ce dernier a le parcours le plus incroyable, puisqu'il joue au Mexique, avec les Tigres de Monterrey, mais a toujours répondu présent en Bleu.

L'histoire est belle aussi pour N'Golo Kanté, 25 ans, révélation de la saison en Angleterre où il a été champion surprise avec Leicester. Le conte de fées n'est pas loin non plus pour le vétéran Lassana Diarra, 31 ans, qui avait connu un trou de 5 ans en Bleu avant de revenir en force en s'illustrant à Marseille puis ensuite remettre les crampons en Bleu en octobre 2015.

La Fédération française avait donc déjà tranché le cas épineux de Karim Benzema, qui regardera l'Euro à la télévision au nom de "l'exemplarité" et de "la préservation du groupe" après sa mise en examen dans l'affaire de la sex-tape pour "complicité de tentative de chantage" sur Mathieu Valbuena et "participation à une association de malfaiteurs".

Autre absent de marque: Sakho, suspendu jusqu'au 28 mai par l'UEFA pour une infraction au code antidopage. C'est donc sans son meilleur buteur (27 réalisations en 81 sélections) et sans l'un de ses cadres du vestiaire, héros du barrage retour de la Coupe du monde 2014, que Deschamps va se lancer à l'assaut du trophée européen.

pgr/ol/jcp