NOUVELLES
12/05/2016 03:07 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Danemark: le gouvernement choisit sans surprise le F-35

Le gouvernement danois a choisi l'avion de combat ultrasophistiqué F-35 de l'américain Lockheed Martin pour remplacer sa flotte vieillissante de F-16, a annoncé jeudi le Premier ministre Lars Løkke Rasmussen.

"Avec ce nouvel avion nous pourrons mener les mêmes missions qu'auparavant", a déclaré lors d'une conférence de presse à Copenhague le chef de gouvernement, qui recommande l'achat de 27 appareils F-35A Lightning II.

La décision est sans surprise, puisque le Danemark fait partie des huit pays partenaires des États-Unis, avec entre autres la Grande-Bretagne, le Canada ou la Turquie, pour financer le développement de cet avion polyvalent et furtif.

Le processus n'est pas fini. Le gouvernement de centre-droit, minoritaire au Parlement, doit entamer des négociations avec six partis qui ne sont pas représentés à l'exécutif, afin de faire approuver la commande par les députés.

Les autres modèles envisagés étaient le Typhoon d'Eurofighter et le F/A-18E/F Super Hornet de Boeing, pour ce contrat qui doit avoisiner 20 milliards de couronnes (2,7 milliards d'euros).

L'armée du Danemark, pays membre de l'Otan et allié proche des États-Unis, compte 30 avions F-16 en service, les plus anciens livrés en 1980. L'arrivée de leurs successeurs est attendue autour de 2020.

En février, le Pentagone avait estimé dans un rapport qu'il restait de graves problèmes techniques à régler avant de le certifier prêt au combat.

Ce projet, déjà le plus coûteux de l'histoire militaire (près de 400 milliards de dollars pour les États-Unis, pour 2.443 appareils), a été terni par des pannes logicielles, des failles de sécurité et des coûts imprévus.

hh/ros

BOEING

LOCKHEED MARTIN