NOUVELLES
12/05/2016 08:44 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Cannes: "Sieranevada", un drame familial roumain en forme de huis clos

Le réalisateur roumain Cristi Puiu a présenté jeudi à Cannes "Sieranevada", en compétition pour la Palme d'or, un drame familial dans le huis clos d'un appartement.

Présenté au premier jour de la compétition, le film, qui dure près de 3 heures, raconte l'histoire de Lary (Mimi Branescu), un docteur en médecine, qui va passer une soirée à Bucarest avec sa famille pour commémorer, selon le rite orthodoxe, la mémoire de son père mort 40 jours plus tôt.

Entre règlements de compte, débats politiques sur le communisme ou le 11 septembre, souvenirs et confessions, les uns et les autres vont se trouver forcés lors de cette soirée à affronter leur passé et la place qu'ils occupent dans la famille, repoussant sans cesse le moment de passer à table.

"Il y avait l'histoire réelle, le repas après l'enterrement de mon père. (...) J'avais une idée, de raconter un peu ce qui s'est passé d'une manière très subjective pendant le repas, après l'enterrement", a raconté lors d'une conférence de presse Cristi Puiu, dont le père est mort en 2007 alors qu'il était juré à Cannes dans la section parallèle "Un certain regard".

Première sélection en compétition pour ce réalisateur 49 ans, auteur de "La mort de Dante Lazarescu" (qui avait remporté le prix Un certain regard à Cannes en 2005), "Sieranevada" suit les allées et venues de ces nombreux personnages filmées en plans séquences, dans un ballet de portes et de plats minutieusement orchestré, avec une caméra à hauteur d'hommes.

"Dans la tradition orthodoxe, l'âme du mort est en liberté pendant quarante jours, elle bouge. Je me suis posé la question de +comment faire pour raconter l'histoire à travers les yeux du mort qui circule?+. En mettant la caméra à la place du mort, cet homme invisible", explique Cristi Puiu.

Si le film n'évoque en aucune manière la Sierra Nevada espagnole ou américaine, le réalisateur a déclaré avoir cherché "un titre qui parle d'un lieu précis".

"J'aurais pu donner l'adresse de l'immeuble où l'action a lieu mais ça aurait été faux. Je me suis dit aussi que ce serait bien d'aller dans une direction extrême", a-t-il dit lors de la conférence de presse.

slb/jfg/DS