NOUVELLES
12/05/2016 12:30 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Canada: la menace des feux s'estompe mais pas encore de retour des évacués

La menace des incendies de forêt, qui ont forcé l'évacuation de près de 100.000 personnes dans la région de Fort McMurray en Alberta (ouest), s'estompe mais le retour des sinistrés chez eux prendra du temps, a annoncé jeudi le gouvernement de la province.

"La menace immédiate s'estompe (...) mais le danger n'est pas définitivement écarté", avec notamment la réactivation mercredi de foyers d'incendie aux portes de la ville, a dit la ministre des Affaires municipales, Danielle Larivée, lors d'une conférence de presse.

Les équipes de secours ont rétabli l'électricité au centre ville de Fort McMurray, mais doivent faire de même avec le gaz et l'eau potable et remettre en état le système d'égout. Le seul hôpital à des centaines de kilomètres à la ronde, endommagé par de l'eau et de la fumée, doit aussi être nettoyé, a-t-elle ajouté.

Les inspecteurs gouvernementaux doivent également finir d'examiner 520 maisons et bâtiments ayant subi des dégâts, en plus des 2.400 qui ont été complètement détruits par les flammes.

"Je sais que ce n'est pas ce que les résidents de Fort McMurray et de la région veulent entendre mais c'est ce que nous devons faire pour assurer la sécurité de tous", a souligné Mme Larivée.

Selon elle, un plan détaillé pour le retour des évacués chez eux sera présenté par le gouvernement dans environ 10 jours.

Les 850 pompiers déployés sur le terrain combattent en priorité les "points chauds" détectés autour de la ville grâce au survol d'un appareil muni d'un système à infrarouge, a indiqué Chad Morrison, directeur du service d'incendies de la province.

Le principal brasier --qui a détruit 2.410 km2 de forêt depuis une dizaine de jours-- continuait de s'éloigner vers l'Est et ravageait jeudi des zones inhabitées à environ 25 km de la frontière avec la province voisine de la Saskatchewan, a précisé le chef des pompiers de la ville, Darby Allen.

jl/elm