NOUVELLES
12/05/2016 07:28 EDT | Actualisé 13/05/2017 01:12 EDT

Afrique du Sud: quota de 90% de musique locale sur les radios publiques

Le groupe audiovisuel public sud-africain SABC a annoncé jeudi la mise en place d'un quota de 90% de musique locale sur ses 18 radios, afin de favoriser l'industrie nationale du disque.

"A la suite de longues discussions avec les représentants de l'industrie musicale (...), la société a pris la décision de jouer 90% de musiques locales sur ses 18 radios", a annoncé la South African Broadcasting Corporation (SABC), jugeant cette décision "radicale".

"Nous souhaitons que nos 18 stations de radio puissent devenir la maison de tous les Sud-Africains", a déclaré le directeur des opérations à la SABC, Hlaudi Motsoeneng, dans un communiqué.

"Cela fait partie de notre mandat de refléter la culture sud-africaine", a-t-il ajouté. Les radios joueront "tous les genres de musique, avec un accent particulier sur le kwaito (genre né dans les années 90), le jazz, le reggae et le gospel", a-t-il précisé, alors que le quota entre en vigueur dès vendredi.

L'Afrique du Sud a produit de nombreux talents musicaux internationalement reconnus, comme Miriam Makeba, Johnny Clegg ou encore Hugh Masekela. La production locale souffre cependant de la concurrence de la musique américaine.

Le pianiste sud-africain de jazz et producteur de musique Don Laka, qui a participé aux négociations avec la SABC, a qualifié cette décision d'"historique".

"Lors des mes discussions avec la SABC, on se battait pour 80% de musiques locales, alors 90% c'est une sacrée victoire", a-t-il réagi auprès de l'AFP. "Parfois, le travail de musiciens est davantage reconnu à l'étranger que dans leur propre pays. C'est honteux", a-t-il estimé.

Le gouvernement sud-africain a salué la décision de la SABC, qui traduit la volonté du groupe de "construire la cohésion sociale".

La SABC possède 18 radios qui diffusent dans les 11 langues du pays, notamment l'anglais et l'afrikaans.

sk/bed/pid/jl