NOUVELLES
11/05/2016 08:35 EDT | Actualisé 11/05/2016 08:38 EDT

Une vétérinaire meurt piétinée par un éléphant en Indonésie

Beawiharta Beawiharta / Reuters
A Sumatran elephant is pictured at the Elephant Training Centre in Minas, Indonesia's Riau province February 29, 2008. The Sumatran elephant, the smallest of the Asian elephants, is facing serious pressures arising from illegal logging and rapid forest conversion to palm oil plantations. As forests shrink, elephants are increasingly closer to fields and cultivated land, generating conflict with humans that often result in the death of the elephants by poisoning or capture, according to a World Wildlife Fund (WWF) report in 2007. The Minas Elephant Training Centre protects more than 40 elephants from around 200 elephant populations in Riau's forests. REUTERS/Beawiharta (INDONESIA)

Une jeune vétérinaire indonésienne est morte après avoir été piétinée par un éléphant de Sumatra dont elle s'occupait, ont indiqué mercredi des responsables de l'archipel d'Asie du Sud-Est.

Esthi Octovia Hapsari, vétérinaire de 24 ans dans un centre de tourisme de l'île de Java, s'occupait de deux éléphants, quand l'un l'a soudainement chargée.

"L'éléphant est subitement devenu féroce. Il a fait chuter le cornac qui était sur son dos et a ensuite attaqué Esthi qui était debout à côté", a déclaré le chef du site touristique de Gajah Mungkur Dam, où l'incident s'est produit.

Une enquête a été ouverte. La police cherche à savoir pourquoi cet éléphant de 5,5 tonnes est soudainement devenu violent. Le bureau local pour la conservation de la nature a observé que le pachyderme avait déjà fait chuter des cornacs par le passé.

Cet éléphant avait été transféré il y a quelques semaines d'un zoo au centre de tourisme, a déclaré Pardiyanto, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

Les éléphants de Sumatra sont une espèce en voie de disparition, selon l'Union internationale de protection de la nature.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) estime qu'il reste de 2.400 à 2.800 éléphants de Sumatra dans la nature, soit 50% de moins par rapport à 1985.

Leur population a considérablement diminué en raison du braconnage et de la destruction de la jungle, leur habitat naturel, au profit de plantations et des zones résidentielles.

Les éléphants de Sumatra disparaîtront "dans moins de 30 ans" si rien n'est fait pour stopper la destruction de leur habitat naturel, selon le WWF.

VOIR AUSSI