BIEN-ÊTRE
11/05/2016 02:10 EDT | Actualisé 11/05/2016 04:52 EDT

Escapade dans une des plus belles villes du Vietnam : Hôi An.

Isabelle Marjorie Tremblay

Ancien port marchand d’Asie du Sud Est du 15e au 19e siècle, on y trouve les traces de la présence des Japonais, Chinois et Français. Voici quelques-unes des allées et venues de Hôi An, pour 2 jours (ou plus!), pôle important de la mythique route de la soie… Visite d’une des plus belles villes du Vietnam.

Découvrez la ville, suite à la galerie d'images.

Galerie photoHôi An, au Vietnam Voyez les images

Mardi soir

De la capitale Hanoï, prenez un vol (j’ai acheté en ligne avec Vietnam Airlines, pour 150 $) vers la ville de Da Nang d’où vous prendrez un autobus ou un taxi direction Hôi An, à 35 km au sud (20 $).

Si vous arrivez en soirée, la magie opère illico. On nomme Hôi An, la ville des lanternes tellement elles se comptent par centaines dans la vieille ville, suspendues aux immeubles, en guirlandes au-dessus des rues piétonnes et dans les boutiques qui ont pignon sur rue. Le soir, vous serez surpris par le grand nombre de badauds aux abords de la rivière Thu Bon. Le centre historique est animé, les étrangers et vietnamiens sont posés aux petites tables extérieures pour déguster un cao lau. Ce plat local est composé de nouilles épaisses cuites avec des pousses de soja, des herbes aromatiques, des morceaux de porc, des croquettes de sésame, servi dans un bol pour 1 $. Hôi An est la ville où la cuisine est la plus fine au pays selon plusieurs guides, que ce soit en restaurant ou dans la rue.

Et puisque la rivière est peu éclairée, on entend — plus que l’on voit — les pirogues dirigées par les locaux offrant des tours à la chandelle. Pour 1 $, achetez votre chandelle dans une fleur en papier et déposez là doucement sur la rivière pour faire un vœu. Magique, vous ai-je dit? Hôi An a la réputation d’être une des villes les plus séduisantes du Vietnam et j’ai en effet été rapidement séduite.

Mercredi matin

Le lendemain matin, prenez le petit déjeuner à votre hôtel ou osez goûter à une spécialité locale originale, par exemple la Chè mè den, une soupe de graines de sésame noires. Légèrement sucré, ce délicieux pouding chaud, est offert notamment dans un petit kiosque de rue, entre 4 h du matin et 11 h. Je vous mets au défi de trouver l’endroit où il est servi depuis 76 ans, sur la rue Nguyen Truong To devant l’orphelinat Quang Nam. Repérez l’adresse 108 et puis vous verrez le kiosque à 4 places, de l’autre côté de la rue. Victoire!

Rendez-vous à pied à l’entrée de la vieille ville et procurez-vous à l’accueil un forfait autour de 6 $ qui vous permet de visiter 5 lieux. Le centre historique est aujourd’hui classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. On dénombre près de 800 petits édifices de caractère, tous collés les uns aux autres, dont plusieurs demeures des grands bourgeois chinois des 17e et 18e siècles, des maisons de marchands japonais ou des anciennes maisons de thé. La balade est agréable, les façades colorées et au balcon en bois sont splendides, les immeubles sont rarement plus de 2 étages. Y pénétrer permet de voir comment vivent des Vietnamiens puisque ces maisons sont toujours habitées et ce sont parfois les membres de la famille qui font la visite.

Autre tradition propre à Hôi An : la confection d’un vêtement de soie. La création sur mesure permet d’avoir une pièce qui vous sied parfaitement. Négociez, cela vaut le coup, car plusieurs tailleurs ont vite compris le marché lucratif qui se développait avec l’arrivée des touristes! Vous ferez une bonne affaire avec Mme Lan Thi Nguyen, propriétaire de The Golden Patch. Celle-ci taillait autrefois chez un grand tailleur et tient maintenant sa propre boutique avec des prix raisonnables (40 $ au lieu de 80 $ pour une robe, par exemple).

En après-midi, vos pieds fatigués salueront la douceur du sable doré de la plage d’An Bang. Accessible en taxi, en moto ou même en vélo, elle est une des plages les plus agréables au pays. Située à 7 km de Hôi An, on y trouve plusieurs cabanes-restaurants avec des produits de la mer bon marché et… WiFi, comme dans presque tous les commerces vietnamiens.

Pour le repas du soir, le restaurant Bale Well, au fond d’une ruelle est réputé pour ses savoureux banh xeo, des rouleaux que vous faites vous-mêmes. On dépose à votre table des brochettes de porc grillé, des herbes fraîches, des crêpes, des carottes râpées, de la laitue, de la menthe. Faites vos nems et trempez-les dans une des savoureuses sauces. Authentique, copieux et pas cher. Délicieux. Pour 2 $, vous êtes rassasiés!

Jeudi matin

Des agences proposent la location de vélos à bas prix (2 $ à 5 $ par jour). Votre hôtel en aura peut-être à votre disposition gratuitement. Vingt minutes de bicyclette vers la petite île de Cam Kim permettent de se balader dans 5 différents villages dits « villages de métiers ». Plusieurs agences fiables, notamment Vietdantravel offrent aussi des tours guidés qui vous y mèneront, en vélo ou vespa.

C’est ainsi que vous serez témoin du tressage des « bateaux-paniers » en bambou, spécialité du village de pêcheurs Thuyen Thung, ou testerez votre habileté à diriger cette embarcation circulaire pour pêcher les petites crevettes. Vous serez aussi les bienvenus à pénétrer la modeste cuisine d’une Vietnamienne préparant des crêpes de farine de riz dans le village de Trà Nhiêu. Que vous soyez seuls ou en groupe, quelques dollars offerts aux villageois vous seront rendus par d’immenses sourires en guise de remerciements. Voilà l’occasion de faire du tourisme responsable, plus près des communautés.

En après-midi, retour en ville pour une pause café, par exemple, au « Hôi An Roastery ». Remarquez la précision avec laquelle les Vietnamiens servent le café, en réels baristas. Héritage de la colonisation française! L’occasion de tester un café provenant des montagnes de Dalat, région au centre du pays.

Flânez une fois de plus au cœur de la vieille ville piétonne, découvrir les boutiques plus modernes. Et n’oubliez pas au passage de récupérer votre vêtement de soie…

Où dormir?

Hôi An offre de l’hébergement de 15 $ à 200 $. La Tonelle est une adresse à considérer pour les budgets de 30 $, pour son cachet incontestable, son emplacement et l’accueil chaleureux. Ouvert depuis 2015, l’Hôtel Royal Hanoi MGallery de Sofitel est une option de choix pour le luxe et le service impeccable. L’hôtel neuf, les chambres douillettes, la décoration somptueuse m’ont donné l’impression d’être une vraie princesse! Située à 10 minutes à pied de la vieille ville, on y fournit gratuitement des vélos, ce que j’ai utilisé amplement. La piscine est un atout majeur, après des journées chargées comme celles que vous ferez en visitant Hôi An.

Comment s’y rendre?

Plusieurs compagnies aériennes se rendent au Vietnam, mais parfois avec plusieurs escales. Qatar Airways permet de s’y rendre avec une escale seulement, c’est-à-dire au nouvel aéroport de Doha, qui vaut vraiment la peine d’être vu! Douze heures 20 minutes de vol pour rejoindre Doha, puis 10 heures pour arriver à Hanoï, avec un arrêt d’une heure trente à Bangkok.