DIVERTISSEMENT
11/05/2016 02:13 EDT | Actualisé 11/05/2016 05:39 EDT

Dieudonné ne présentera pas son spectacle à Montréal, pas même virtuellement

Dieudonné ne se produira finalement pas en spectacle mercredi soir, à Montréal, ni physiquement ni virtuellement.

Le controversé humoriste avait pourtant annoncé, dans une courte vidéo publiée sur les réseaux sociaux en début d'après-midi, que son spectacle aurait lieu à "l'hôtel EVO" sur la rue Sherbrooke à Montréal, plutôt qu'à l'Espace Mushagalusa, tel que prévu.

Or, un peu plus tard, le promoteur de la tournée de Dieudonné au Québec, Gino Ste-Marie, a affirmé à La Presse Canadienne que le spectacle - qui devait être virtuel - devrait finalement être annulé et il a accusé le maire de Montréal, Denis Coderre, d'être intervenu auprès de l'entreprise La Plaza, qui organise des événements corporatifs à EVO, pour empêcher l'humoriste de s'y produire.

Du côté de La Plaza, on confirme que le spectacle a en effet été annulé, sans pouvoir donner d'autres détails. Le cabinet du maire de Montréal a pour sa part assuré que M. Coderre n'était jamais intervenu.

Denis Coderre n'a cependant jamais caché qu'il ne voyait pas d'un bon oeil la venue de Dieudonné en sol montréalais.

"Une personne qui incite en Europe à la haine raciale et qui est un fomenteur de tensions sociales n'est pas le bienvenue à Mtl.Dieudonné OUT", avait-il écrit sur Twitter le 22 avril dernier.

"Il va y en avoir un spectacle et il sera encore plus beau", a malgré tout promis M. Ste-Marie, tout en admettant que celui-ci ne pourrait avoir lieu mercredi soir.

Dieudonné - de son nom complet Dieudonné M'bala M'bala - a été refoulé à l'aéroport de Montréal, mardi. Quelques heures après son arrivée à l'aéroport, l'humoriste avait annoncé sur sa page Facebook qu'il devait faire un "aller-retour", mais qu'il reviendrait "en paix" - référence au titre de son spectacle - à Montréal, mercredi.

L'humoriste devait amorcer une tournée de spectacles au Québec incluant 10 prestations à Montréal, deux à Québec et une à Trois-Rivières.

Son arrivée au pays, mardi, coïncidait avec une toute nouvelle condamnation, en France, pour délits d'injure raciale et incitation

à la haine. Il a écopé d'une amende de 10 000 euros et d'une peine de prison de deux mois avec sursis.

Il a été plusieurs fois accusé en France d'avoir violé les lois de ce pays contre les discours haineux, amenant plusieurs organisations juives, le maire Coderre et plusieurs politiciens canadiens à affirmer qu'il n'était pas le bienvenu au pays.

Kathleen Weil soulagée

À Québec, la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, s'est dite soulagée par la décision de refuser l'entrée au pays à Dieudonné.

"C'est très inquiétant lorsque quelqu'un rentre au pays, rentre ici, (est) destiné au Québec et qu'il sème des propos haineux. Ça dérange les gens", a déclaré la ministre.

"Je connais des gens qui ont déjà (assisté) à des spectacles, juste pour voir, pour vivre l'expérience et c'était extrêmement dérangeant. Donc, pour la paix sociale, c'est très bien qu'il n'ait pas pu rentrer au pays, je suis soulagée", a-t-elle ajouté.

LIRE AUSSI

>>Dieudonné au Québec : la ministre Mélanie Joly s'en remet aux services frontaliers

>>«Dieudonné OUT», lance Denis Coderre

>>L'humoriste Dieudonné, bienvenu ou pas au Québec?

>>L'humoriste français Dieudonné ne sera pas censuré à Québec

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo L'invasion des quenelles de Dieudonné Voyez les images