BIEN-ÊTRE
10/05/2016 12:40 EDT | Actualisé 10/05/2016 12:42 EDT

Le magasinage d'un sac à main diffère d'une génération à l'autre, selon une étude

Justin Case via Getty Images
An elegant woman is walking in the middle of a street while turning back and smiling towards the camera. She holds the handle of her bag and her dress is slightly flying from the move. She stands at the beginning of a wide and long street that disappears in the blur of an urban background. Cars are parking along side the whole street.

Le magasinage de sac à main diffère d’une génération à l’autre, révèle une étude du NDP Group. Selon cette étude, chez les jeunes milléniaux, l’achat d’un sac à main se rapproche plus de l’achat d’une voiture que d’un vêtement.

Les résultats de l’étude révèlent que les jeunes s’y prennent jusqu’à un mois d’avance pour commencer à étudier leurs options en matière de sac à main. Pas surprenant donc que les ventes de sacs aient seulement augmenté de 2% chez les jeunes, alors que chez les baby-boomers, elles ont augmenté de 5%.

C’est cependant la qualité qui prime quand on demande aux jeunes ce qu’ils préfèrent dans un sac à main, d’où la plus grande période de réflexion avant de s’engager à faire un achat.

« Les consommateurs de sacs à main milléniaux sont de plus en plus concentrés sur les détails, la qualité et le côté unique d’un sac, plutôt que par la marque, au-delà du prix et des styles. C’est ce qui rend le consommateur beaucoup plus ouvert à essayer des marques moins connues ou émergentes », peut-on lire dans le communiqué accompagnant le rapport.

Selon l'étude, le sac à main est devenu un article « signature » et les compagnies devraient en tirer profit.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Des sacs seau pour le printemps Voyez les images