POLITIQUE
10/05/2016 09:42 EDT | Actualisé 10/05/2016 09:43 EDT

Des personnes âgées angoissées par le recensement 2016

Radio-Canada.ca

Des organismes d'aide aux personnes âgées se disent débordés d'appels d'aînés qui n'arrivent pas à remplir le questionnaire du recensement 2016. Le formulaire peut être rempli en ligne, mais nombre d'entre eux se sentent démunis face à cette technologie. Et la ligne téléphonique mise à leur disposition est souvent occupée ces jours-ci.

Un texte de Dominic Brassard

Dans certaines maisons pour aînés, le recensement 2016 crée un stress. Dora Parent n'a pas d'accès Internet. Elle a tenté à plusieurs reprises de joindre les téléphonistes de Statistique Canada, mais la ligne était occupée : « On vous dit : "Désolé, vous rappellerez plus tard". Je n'ai pas d'ordinateur. Je trouve que le gouvernement a manqué. Ils auraient dû ouvrir plus de lignes. »

Un de ses voisins, Rosaire Brouillette, affirme même vivre de l'anxiété : « Internet, moi je ne veux rien savoir de ça. Alors oui, ça me stresse. »

Organismes débordés

À l'organisme Les Accordailles de Montréal, une intervenante, Shirley Maclean, a dû aider de nombreux aînés à remplir le questionnaire. « Il y a une dame tout à l'heure qui m'a dit : "Ah! Je vais enfin pouvoir manger tranquille mon dîner parce que ça fait trois jours que je pense à ça puis ça me stresse" », raconte-t-elle.

Shirley Maclean demande au gouvernement de s'adapter aux besoins des aînés. « S'il vous plaît [pour] le prochain recensement, pensez aux personnes âgées, qui n'ont pas nécessairement Internet, de l'envoyer d'emblée en version papier. C'est un peu moins stressant parce qu'il y a une étape de moins dans le processus », affirme-t-elle.

À l'organisme Tel-Écoute/Tel-Aînés, la directrice générale, Rita Quesnel, fait le même constat. Au cours des derniers jours, les intervenants ont reçu quotidiennement près d'une trentaine d'appels d'aînés incapables de remplir le questionnaire.

Même la ligne téléphonique de Statistique Canada représente pour eux un défi, comme l'explique Rita Quesnel. « On a énormément d'appels de personnes âgées qui reçoivent le feuillet de recensement obligatoire. Ça met beaucoup de pression sur les aînés. Si tu es capable de le faire sur ton ordinateur, ça va bien, ajoute-t-elle. Mais encore faut-il connaître cette technologie-là! » lance-t-elle.

Statistique Canada tente de se faire rassurant

La directrice régionale de Statistique Canada, Martine Lamontagne, demande aux aînés de ne pas s'en faire si le questionnaire n'est pas rempli à temps. Un rappel leur sera d'abord envoyé, et d'autres démarches seront ensuite entreprises.

Selon Martine Lamontagne, « s'ils n'ont toujours pas répondu à ce rappel la semaine qui suit, ils vont recevoir un questionnaire papier. Et ensuite, précise-t-elle, nos employés sur le terrain vont faire des suivis directement, porte à porte, pour aider les gens à le remplir ».

Au Canada, chaque ménage doit remplir obligatoirement le questionnaire du recensement. En cas de refus ou de fausse déclaration, tout citoyen est passible d'une amende et ultimement, d'emprisonnement.

VOIR AUSSI

Galerie photo Les promesses de Justin Trudeau Voyez les images