NOUVELLES
08/05/2016 10:04 EDT | Actualisé 08/05/2016 10:06 EDT

Un «kiss in» de solidarité à Montréal lundi soir pour dénoncer un geste homophobe

Susan Chiang via Getty Images
Gay men (20s, 30s) in city, kissing.

Un "kiss-in" de solidarité se tiendra ce lundi, en début de soirée, dans l'est de Montréal, afin de dénoncer un acte homophobe commis récemment et de réaffirmer le droit de tous et toutes de pouvoir montrer de l'affection publiquement.

Les organisateurs, Gai Écoute et le Conseil québécois LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transexuels) prévoient que des centaines de personnes - dont des politiciens et autres personnalités publiques - vont participer ou être de l'événement, qui aura lieu sur la Place Simon-Valois, près du métro Joliette

La manifestation se veut une réponse à l'incident disgracieux survenu le 30 avril dernier dans l'arrondissement Hochelaga-Maisonneuve.

Le directeur général de Gai Écoute, Pascal Vaillancourt, a rappelé qu'un groupe d'hommes s'en était pris verbalement et physiquement à deux hommes qui s'étaient embrassés sur la rue.

Une plainte a d'ailleurs été déposée au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

En réplique, les deux mouvements tiendront ce "kiss-in", une manifestation qui se veut "pacifique pour dénoncer cet acte homophobe violent".

M. Vaillancourt a signalé que, trop souvent, des actes homophobes sont commis. Il a rappelé que tous et toutes pouvaient dénoncer ces gestes, notamment en passant par la ligne de Gai Écoute.

"A chaque jour des plaintes sont déposées, ce qui prouve qu'il y a encore beaucoup de travail à faire, notamment sur le plan de la reconnaissance sociale", a-t-il dit.

"Encore aujourd'hui il y a de l'intimidation dans les écoles, des jeunes véhiculant des termes comme "tapette'' ou ''fifi'' pour se moquer des choix d'autres jeunes", a-t-il déploré.

Voir aussi: