NOUVELLES
07/05/2016 15:51 EDT | Actualisé 08/05/2017 01:12 EDT

Trois journalistes espagnols enlevés en Syrie ont été libérés

MADRID — Trois journalistes espagnols enlevés alors qu'il travaillait en Syrie en juillet ont été libérés, a indiqué, samedi, le gouvernement espagnol.

Le bureau du premier ministre Mariano Rajoy a affirmé par communiqué qu'Antonio Pampliega, Jose Manuel Lopez et Angel Sastre, disparus près d'Alep, le 12 juillet, étaient sains et saufs.

La vice-première ministre Soraya Saenz de Santamaria a parlé aux trois journalistes par téléphone.

Le gouvernement a affirmé que les interventions de la Turquie, du Qatar et d'«autres alliés et amis» avaient été déterminantes pour la libération des trois hommes, et qu'un avion était envoyé en Turquie pour les ramener en Espagne.

Elsa Gonzalez, présidente de la fédération espagnole des journalistes, a confié que la nouvelle était source de «joie et d'émotion».

Mme Gonzalez avait affirmé l'an dernier que les trois hommes étaient des journalistes d'expérience qui avaient tous déjà travaillé en Syrie et qui étaient conscients des précautions à prendre.

Précédemment, trois autres journalistes espagnols avaient été libérés en mars 2014 après avoir été tenus en otage par des extrémistes syriens pendant des mois. Ils sont nombreux à croire que le gouvernement espagnol a payé une rançon pour leur libération, bien que cela n'ait pas été confirmé officiellement.