POLITIQUE
07/05/2016 08:35 EDT | Actualisé 07/05/2016 08:35 EDT

Le projet de SLR pourrait être reporté au-delà de 2020 si l'appui d'Ottawa tarde à venir

CDPQ Infra

La mise en service du nouveau train électrique proposé par la Caisse de dépôt et placement du Québec dans la région de Montréal pourrait être reportée au-delà de 2020 si Ottawa ne confirme pas dès cette année sa participation au financement de ce projet de 5,5 milliards.

Selon le premier vice-président de la filiale de la Caisse responsable du projet, CDPQ Infra, Macky Tall, des discussions se poursuivent avec le gouvernement fédéral afin de trouver une formule qui permettrait à Ottawa d'investir dans la réalisation de ce nouveau réseau.

M. Tall a indiqué que pour rencontrer l'objectif d'une mise en service à la fin de 2020, il faudrait une confirmation vers la fin de cette année.

De son coté, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a affirmé hier que le projet présenté par la Caisse de dépôt pourrait être admissible à un financement gouvernemental dans la phase 2 des programmes fédéraux d'infrastructures, qui n'est cependant prévue qu'à partir de 2019.

M. Garneau a estimé que le projet de Réseau électrique métropolitain soumis par la Caisse est "très intéressant", ajoutant qu'il reviendra au gouvernement du Québec et aux municipalités concernées de décider des priorités en matière de transports collectifs lors du déploiement de cette phase 2, qui prévoit des investissements de 16,6 milliards sur huit ans dans l'ensemble du pays.

LIRE AUSSI:

» Inquiétudes pour les terres agricoles

Voir aussi:

Galerie photo Dans les coulisses du transport en commun montréalais Voyez les images