NOUVELLES
07/05/2016 11:03 EDT | Actualisé 08/05/2017 01:12 EDT

Kosovo: un ex-chef des renseignements à la tête du parti au pouvoir

L'ancien chef du renseignement des indépendantistes albanais kosovars, Kadri Veseli, a pris samedi la tête du parti au pouvoir, poste vacant depuis que Hashim Thaçi est devenu président du Kosovo début avril.

Elu à l'unanimité lors d'une convention du Parti démocratique du Kosovo (PDK) à Pristina, Kadri Veseli s'est engagé à poursuivre "une alliance permanente avec les Etats-Unis" et l'orientation "pro-occidentale".

Ce très proche collaborateur de Hashim Thaçi, a été un haut responsable de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) dont il a dirigé les services de renseignements (SHIK), qui ont officiellement cessé leurs activités en 2008.

Le nom de Kadri Veseli a été mentionné aux côtés de celui d'Hashim Thaçi, dans un rapport du Conseil de l'Europe sur une affaire de trafic d'organes de prisonniers, essentiellement serbes, pendant et après le conflit ayant opposé des indépendantistes kosovars et les forces de Belgrade (1998-99).

Hashim Thaçi, dont la réputation a été affectée par ce rapport rendu public fin 2010, rejette ces accusations.

Elles ont également été portées contre un autre membre du PDK, Azem Syla, qui vient de démissionner de son poste de député, visé par une enquête sur des faits de corruption et de détournements massifs de biens publics.

Un tribunal spécial chargé des crimes de guerre commis par la guérilla kosovare, doit se mettre en place cette année à la Haye. Il devrait se pencher aussi sur des assassinats politiques susceptibles de mettre en cause le SHIK.

Ancienne province méridionale serbe, le Kosovo a proclamé en 2008 son indépendance, que Belgrade refuse de reconnaître.

ih/rus/ng/abk